Raspberry PI ~ 13 : Détecter l’ouverture des portes et fenêtres

Ce post est le treizième d’une liste de tutoriels sur le raspberry PI, cliquez ici pour accéder au sommaire ! :D

En attendant que je parvienne à trouver la motivation pour monter la vidéo sur la sonde température radio (j’ai la vidéo, mais mon monteur est en plein partiels et je n’ai aucune notion d’adobe première ^^), je vous lance  ce ptit tuto à vous mettre sous la dent.

Aujourd’hui nous allons voir comment détecter l’ouverture d’une porte, d’une fenêtre, ou de quoi que ce soit qui s’ouvre ou qui se ferme, avec le raspberry PI et un petit composant à environ 3€.

L’état de la porte (ouverte/fermée) sera visible depuis une interface web, ou depuis notre interface de reconnaissance/synthèse vocale YURI (implantée dans les précédents tutoriaux sur le raspberry PI)

Une petite vidéo démonstration pour nous mettre en jambe :

video-2013-01-23-21-30-27 from idleman on Vimeo.

Le principe :

Un mini aimant est fixé sur le bord de la partie mobile votre porte (que nous appellerons le battant), et un petit capteur sera fixé sur la partie fixe de la porte (que nous appellerons tenant), ce capteur est nommé “capteur à effet de hall”.

C’est quoi ce composant cheulou au nom barbare ?

Un capteur à effet de hall est simplement un composant qui vas renvoyer 1 ou 0 si il est, ou non, à proximité d’un champs magnétique (par exemple émis par un aimant)

D’une certaine manière, c’est un bête interrupteur, à ceci près qu’il ne réagit pas à une pression mais à une “magnétisation” proche.

Mais alors, pas besoin d’un composant, pourquoi ne pas utiliser juste deux fils qui se touchent ?

Et bien surtout à cause du frottement, l’avantage du capteur a effet de hall est qu’il n’y a aucun contact “physique” puisque celui ci est magnétique donc :

  1. Pas de risque que le montage bloque la porte
  2. Pas de risque que l’usure du frottement abime le circuit
  3. Moins casse gueule et moche qu’un bête système de fils
  4. Sur la partie mobile, pas besoin de fils, d’alimentation, ou du moindre circuit : un aimant est en moyenne actif 400 ans, ne nécessite aucune alimentation,ne coute rien, et peut être minuscule.

Vous l’aurez compris, ce capteur à effet de hall sera branché au raspberry PI et lui enverra du 0 (l’aimant est lointain donc la porte est ouverte) ou sur 1 (l’aimant est proche donc la porte est fermée), le rapsberry Pi mettra à jour sa base de données (ici un simple fichier texte) qui sera alors consulté par l’interface web et par YURI.

Ce que je ne vous dis pas

Oai je sais, c’est con puisqu’au final je vous le dis, mais respectez mon style littéraire bande de gaufres ! :D

J’ai dis plus haut que le capteur renvoyait une valeur digitale (0 ou un 1) et fonctionnait un peu comme un interrupteur, je vous ai mentis :D

En réalité le capteur seul est plus une “résistance” qui vas varier en fonction de la proximité du champs magnétique et renvoyer une valeur analogique (0.2,1.4 etc…), et c’est un problème pour nous qui avons besoin d’un 0 ou d’un 1.

C’est la raison pour laquelle nous avons commandé un capteur avec un petit circuit associé, ce circuit comportes quelques autres composants qui vont traiter la valeur analogique et, a partir d’un certain seuil, définir qu’elle envoie un 0 ou un 1 (ex : si la résistance est entre 0 et 2,5 on envoie 0, sinon on envoie 1) .

Et la ou cette petite carte est top, c’est que vous avez la possibilité de régler ce seuil !! En effet un ptit potentiomètre qui se présente sous la forme d’une vis (donc réglable avec un tournevis plat) permet de faire varier ce seuil, ainsi nous pourrons agir sur la sensibilité de notre détection de porte en fonction de la porte et de la puissance de l’aimant choisis.

Je vous conseille bien évidemment de commander les aimants conseillés ci dessous qui sont minuscules et surpuissants, mais sur la théorie n’importe quel aimant avec un peu de portée fait l’affaire :).

Le matériel :

Le montage :

Une grand mère unijambiste pourrait faire ce montage dans le noir mais je vais quand même vous le spécifier histoire que les lecteurs les moins sobres puissent nous suivre :

ouverture

nb : J’ai choisis de relier les données sur le pin physique 11 du raspberry, qui correspond au numéro “0” avec la librairie wiring PI.

Le code :

On vas avoir :

Un programme en C qui vas vérifier toutes les x secondes l’état du pin “0” (qui sera donc à 0 ou 1 en fonction de si la porte est ouverte ou fermée) et envoyer l’état a une page php.

Une page php qui vas enregistrer la valeur dans une base de données (ici un fichier texte)

Enfin une page html basique qui vas faire un appel ajax au fichier texte de la base de donnée toutes les x secondes et afficher “porte fermée” ou “porte ouverte” en fonction du contenu du fichier texte.

Notez que dans le fichier PHP nous avons aussi prévu quelques lignes pour yuri (yuri requête sur la page php, qui vas vérifier l’état du fichier et retourner à yuri la phrase a dire en conséquence “porte fermée” ou “porte ouverte”).

  1. Téléchargez le programme ICI
  2. Décompressez son contenu dans /var/www/capteurOuverture
  3. Réglez les permissions des fichiers (sudo chmod -R 777 /var/www/capteurOuvertureou moins bourrin avec un 775 ou un chown www-data)
  4. Si vous voulez utiliser YURI, copiez le xml ouverture.xml du zip dans votre répertoire macros de yuri, et éditez le en remplaçant  “votre.raspberry.pi” par l’adresse réseau de votre raspberry PI

L’utilisation

Lancez le programme en C avec les paramètres :

  1. Adresse de la page php
  2. Numéro wiring Pi du pin auquel vous avez relié le capteur

ex : ./capteurOuverture /var/www/capteurOuverture/capteurOuverture.php 0

Lancez l’adresse http://votre.raspberry.pi/capteurOuverture (en remplaçant évidemment “votre.raspberry.pi” par l’adresse réseau de votre raspberry PI)

Ouvrez/fermez votre porte et visualisez le résultat sur l’interface web

Interrogez yuri en ouvrant/fermant votre porte

C’est tout pour aujourd’hui :) bisous mes poulets, moi je part fêter mon quart de siècle ! :D

Article rédigé par Idleman

143 réflexions au sujet de « Raspberry PI ~ 13 : Détecter l’ouverture des portes et fenêtres »

  1. awikatchikaen

    Et il faut un Pi par porte ??

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Bien sûr que non :), il faut juste un capteur à effet de hall par portes, le même pi peut être utilisé pour toutes, c’est juste que je n’avais pas de fils assez longs pour laisser le pi sur mon bureau, d’ou sa présence près de la porte :)

      Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Merfiiiii :D, c’est quoi ce site d’épileptique XD

      Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Trop aimable ^^, mais j’ai déjà un IdleCat à la maison (sauf que le mien, il roucoule plutôt, c’est un chat très singulier…)

          Répondre
  2. Neomatix

    Bonsoir,

    Tout d’abord, merci pour ce tuto très instructif, que je me ferais un plaisir de mettre en application dès que j’aurais reçu mon Pi !
    J’avais juste une suggestion par rapport au contrôle vocal de YURI (marrant, ça me fait penser à Code Lyoko, allez savoir pourquoi !). J’ai vu dans les commentaires du tuto sur YURI que pas mal de gens espéraient trouver le moyen de se passer du PC, mais ne serait-il pas faisable (d-d-double négation power !) d’utiliser DSpeech (synthèse + reconnaissance vocale, dispo en 9 langues dont le français) : http://dimio.altervista.org/eng/ directement sur le Raspberry ? En utilisant l’astuce de la machine virtuelle (VMWare Player + Unity) pour faire tourner ladite application sur Linux. Avec un micro en USB sur le Pi, ça permettrait de se débarrasser du PC, non ?

    Etant novice sur tout ce qui est software, je ne saurais m’avancer plus.

    Sur ce, merci encore pour cette série de tutos que j’ai découvert ce soir et bon quart de siècle à toi !

    Neomatix

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Visiblement Dspeech utilise le framework speech de microsoft, on en revient donc exactement au même point qu’avec yuri ^^, alors évidemment on peux envisager de faire tourner un windows avec yuri sur le raspberry pi via une VM, mais franchement je ne le tenterais pas, le pauvre rpi risquerais de ne pas pouvoir assurer le service bien longtemps XD

      Perso ça ne me dérange pas du tout d’avoir une machine allumée à coté, ce n’est pas pour le prix que ça coute de recycler un vieux pc en serveur vocal, du coup c’est vrai que je ne fait pas trop d’efforts pour améliorer ce coté la ^^, en plus je trouve la librairie de windows vraiment très performante (et c’est rare que je dise ça de microsoft ^^)

      Répondre
      1. Idleman Auteur de l’article

        Nb : après quelques recherches, le rpi ne semble pas pouvoir faire tourner un windows tout court, quelle que soit la méthode ^^

        Répondre
        1. Stéphane

          j’ai déjà vu sur un blog un gars réussir à faire tourner windows 3.1 :) une vrai bête de course …

          Je sais ce commentaire n’aide pas, mais j’ai pas pu m’empêcher.

          Répondre
  3. Brun Pierre

    Les capteurs ILS ne sont il pas plus simple ?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Les deux sont aussi simple en terme d’utilisation, et les deux peuvent être utilisés dans ce montage.

      J’ai choisis le capteur à effet de hall essentiellement parce que, contrairement aux capteurs ILS, il est possible de régler son seuil de switch, et donc d’influer sur la portée de la prise en compte du champ magnétique.

      Un capteur ILS est a seuil fixe.

      Autre petit avantage de la carte a effet de hall : elle dispose d’une led intégrée affichant le contact/non-contact magnétique ce qui est utile pour le réglage et la maintenance du dispositif.

      Répondre
      1. oedipe78

        L’ILS est plus adapté, c’est comme ça que tous les systèmes d’alarme fonctionne pour protéger une porte.

        Pourquoi utiliser un capteur a effet hall qui te donne plusieurs états alors que tu veux du Tout Ou Rien?

        L’avantage de l’ILS, c’est que tu peux les mettre en série, et ainsi gérer plusieurs portes avec une seul borne du Raspberry.

        Le capteur s’achète partout pour quelques euros. Et tu n’as pas besoin de carte contrairement aux capteurs à effet hall.

        Pour le voyant, tu rajoutes une led en série.

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Comme je le disait, c’est un choix pour moi il n’y a as plus ou moins adapté, personnellement, je préfère pouvoir définir la sensibilité et donc la portée avant changement d’état sans avoir à toucher à la partie magnétique, le capteur a effet de hall se prête parfaitement à ce besoin, après je n’empêche personne de prendre de l’ILS comme bon lui semble hein :)

          En revanche tu as raison pour le montage en serie ça peut être intéressant, si ce n’est qu’on ne pourra pas définir quelle porte est ouverte mais uniquement “q’une ou plusieurs des portes sont ouvertes”, si c’est bon pour un système de sécurité, ca l’est moins pour un système domotique qui doit pouvoir gérer également des scénarios (ex: si la porte du salon est ouverte, j’allume le salon, quand j’ouvre la porte du garage, le salon ne doit pas s’allumer)

          Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Merfi beacouuupp ;) effectivement je me suis un peu loupé dans mon copier coller :p

      Répondre
  4. Paul

    Juste pour te dire que j’ai branché le capteur de mouvement IR de DX sur la pin 11 avec ton code et ça marche niquel !

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Ha ha ha ^^ pas étonnant c’est exactement le même fonctionnement :), le mien n’est toujours pas arrivé je suis dégouté ^^, faut croire que bordeaux n’est pas aussi bien relayé que ta ville :D

      Quand j’aurais tous mes éléments j’améliorerais mon code (qui à été fait a l’arrache en 2min pour l’exercice) afin de l’intégrer un peu plus a mon interface hcc et gérer les multi périphérique (parce que la on ne peux gérer qu’un pin par programme c’est pas top ^^)

      Répondre
  5. ralfmalone

    Excellent!
    Existe-t-il un moyen d’envoyer l’info du capteur au Raspberry par ondes radios?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Oui il y a moyen, suffit de relier ça au kit émetteur récepteur qu’on à déjà utilisé

      Comme le rpi n’est pas en temps réel, c’est difficile de passer beaucoup d’info pour la radio, l’ouverture/fermeture des portes ça irait, mais la sonde temperature par exemple, ça reçoit très mal le signal, du coup j’insiste pas trop sur la radio tant que j’ai pas trouvé un moyen de rendre le signal plus sûr (un match sur 3 environ pour le moment, et la portée est pas top).

      Répondre
      1. GM

        Peut-être de ce côté-là ?
        http://faitmain.org/volume-1/dispositifs.html
        En utilisant des dispositifs qui intègrent un petit chipset qui envoie l’info plusieurs fois d’affilée, ils semblent s’affranchir du problème de transmission chahutée.

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Ça n’aidera malheureusement pas :), en effet nous pouvons envoyer le signal plusieurs fois et sans chipset (car nous passeront par un arduino) mais le problème vient du rpi en réception, qui, comme il n’est pas en temps réel, recevras quand même mal le signal.

          EN revanche belle découverte ce site web, j’aime beaucoup ! Merci pour le partage du lien :)

          Répondre
          1. GM

            Je t’en prie. C’était facile à trouver, il a fait l’objet d’une dépêche sur linuxFR hier :p

            Je regarde tout cela d’un point de vue macro et je n’ai jamais fait d’électronique, mais…
            Si j’ai bien compris, le GPIO n’a pas de buffer, c’est ça ?
            C’est le rpi ou raspbian qui n’est pas en temps réel ? Je suppose que le GPIO envoie quand même des interruptions…
            Si c’est juste raspbian qui n’est pas en temps réel, il y a peut-être moyen de recompiler le kernel avec les bonnes options. Après, ça nécessite de faire du C de bas niveau (gestion d’exception et acquisition de données directement sur l’adresse mémoire associée au GPIO), mais un kernel-RT est normalement capable de réagir en temps et en heure à une exception, ou à défaut, de fournir un tick à 433 MHz garantis.

          2. Idleman Auteur de l’article

            Oui ce qui semble poser problème (je dis bien “semble”) c’est que le système n’est pas en temps réel, et oui je pense qu’il est tout à fait possible de recompiler le kernel pour en faire un os RT, mais ça dépasse complétement mes compétences :) (si un pro du linux passe par la ^^…)

            J’ai vu un tuto expliquant l’intégration de xenomai a raspian pour atteindre le temps réel, mais ça me parait très complexe

          3. GM

            s/gestion d’exception/gestion d’interruption

          4. GM

            Moi ce qui me manque, c’est le temps… et puis le rpi mais ça ça viendra :)
            Par contre, effectivement, il semble à première vue que personne n’ait encore réussi à compiler en RT (je parle de véritable RT, le patch RT_PREEMPT), et pour cause : le rpi n’embarque pas de RTC ! Dans la FAQ, c’est écrit “si vous voulez une RTC, branchez-la sur le GPIO”.
            Par contre, Xenomai améliore déjà la latence. A voir, c’est peut-être suffisant.

          5. Idleman Auteur de l’article

            Je ne suis pas convaincu que le RTC influe sur le temps réel du système, pour moi ce sont deux choses bien distinctes, le rpi n’a pas besoin d’avoir l’heure gmt pour exécuter des tâches en temps réel.

            Après je peux me tromper mais il me semble illogique d’avoir le RTC comme pré-requis.

            Dans tous les cas, je pense m’orienter vers la création d’une carte de transition temps réel –>commandes à base d’atmega328 (coeur d’arduino) comme ça plus besoin de toucher à l’os et toutes les caractéristiques du bas niveau sont ajoutables au rpi.

          6. GM

            Disons que le RTC, en étant dédié au tick régulier, aide au temps réel. C’est plus compliqué sans, je pense.

            En tout cas je continue de suivre tes aventures pour la suite, ça donne envie :) Pour l’instant j’ai idée de faire allumer une lampe pendant 5 minutes quand on ouvre la porte d’entrée de la maison, seulement si le soleil est couché, avec la contrainte suivante : “ah non tu vas pas faire traîner des fils partout, c’est moche !”.

            Donc : un grand merci pour le boulot chiant de débroussaillage !

          7. Idleman Auteur de l’article

            Ca tombe bien je vais pas tarder à sortir un tuto sur la détection de mouvement si tu veux coupler ça à ton système :) (très simple, même montage que le capteur d’ouverture mais avec un capteur différent)

          8. GM

            Les inconvénients d’un détecteur de mouvement, c’est :
            - que ça doit consommer plus qu’un capteur à effet Hall (mon idée est d’avoir un truc embarqué et bien planqué qui fonctionne sur pile(s)) ;
            - que d’après mon expérience(*), c’est assez récalcitrant.

            Mais ça reste intéressant pour d’autres applications.

            (*) Le propriétaire de ma maison (je suis en location) a déjà installé un détecteur de mouvement dans l’entrée du pavillon. Un truc de marque connue en plus. Le seul souci, c’est qu’il détecte au minimum à 3m. Résultat : la lumière de l’entrée ne s’allume que quand tu passes dans le salon… Bref, un bon gros fail.

          9. Idleman Auteur de l’article

            On peux difficilement comparer un capteur de mouvement à un capteur a effet de hall, le premier détectant les mouvements, le second les champs magnétiques.

            Le capteur de mouvement que je propose dans mon tuto coûte 6€ et peut détecter de 7m à 3m il est également possible de régler la sensibilité de la même façon que la portée a l’aide de deux petits potards.

            Je serais bien incapable de te dire combien ça consomme en revanche, mais je suppose effectivement que ça ne tiendrais pas longtemps avec des piles

  6. Matt

    Salut idleman
    Cool le tuto
    Pour quand les capteur sans fils ????

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Ça viendra avec la sonde de température (certainement le prochain tuto) mais comme le rpi n’est pas en temps réel, c’est difficile de passer beaucoup d’info pour la radio, l’ouverture/fermeture des portes ça irait, mais la sonde ça reçoit très mal le signal.

      Répondre
  7. Merj

    Petite coquille dans l’en-tête de l’article : “Ce post est le douzième d’une liste de tutoriels sur le raspberry PI dont voici le sommaire ” -> C’est le 13ème ;) Merci pour cette excellente série de tutoriels en tout cas !

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Effectivement, ça fait deux fois qu’on me le dis, deux fois que j’oublie, je modifie ça tout de suite merci :)

      Répondre
  8. Zarko

    Super tuto j’hésitais a passé le pas d’acheter ce fameux raspberry , après 5 lignes de ton site j’étais convaincu :p j’attend avec impatience celui-ci pour commencé mes investigations :p

    Merci pour ton travail !

    Répondre
  9. jhd

    Vraiment super ton tuto :)

    Désolé de pas etre trop présent sur notre projet j’ai eu qq soucis. Je te tiens au jus des que j’arriverai a faire fonctionner les servos

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Ya aucun soucis, je ne t’ai pas relancé car je n’ai toujours pas reçu mes servo, ni le reste d’ailleurs… je commence à m’inquiéter :)

      Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          M’en parle pas ^^, mais bon vu le prix on vas pas se plaindre :p

          Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Parce que j’ai modifié le protocole pour envoyer une température au lieu d’un simple on/off :) mais dans les deux cas, le problème du temps réel s’applique :)

      Répondre
  10. Yaug

    Salut idleman,
    Joyeux anniversaire en retard et surtout félicitation pour ton blog. La section RaspberryPi est une mine d’info !
    J’aurais par contre une petite question.

    Dans le cadre d’un projet domotique complet (ce que tu dois prévoir, je n’en doute pas), tu vas vite être à court de GPIO libre non ?
    Comment t’y prendrais tu du coup pour gérer à la fois des sondes de températures / pression / humidité, contrôler des prises, et contrôler l’état de plsuieurs portes ?

    Dans tous les cas, merci pour tes tutos.

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Excellente question ^^ ! Je compte en effet mettre au propre et assembler tous les tutos pour en faire un véritable système domotique de prod.

      Il est possible de multiplier de manière conséquente les pins GPIO en utilisant une puce de type “shift register”.

      Ce genre de puce très simple à utiliser et peu coûteuse permet de transformer 3 pin en 7 pin, et elle peux se monter en série sur ses congénères, par exemple avec seulement 3 puces, on arrive à 3 pins de perdues pour 12 pin de gagnées.

      Evidemment il existe plusieurs modèles de shift register avec plus de pattes encore, cependant l’utilisation des shif registrer pose quelques inconvénients sur la table :

      - Ça ne fonctionne qu’en sortie (donc utilisable dans notre cas que pour les prises/écran et autres actionneurs mais pas pour les capteurs)
      - Plus il y en a montées en série, moins l’ouverture/fermeture sera réactive (mais bon c’est du bas niveau, donc ça depotte quand même) donc il faut faire attention a ne pas en monter trop pour les transmissions radio qui doivent être très réactives par exemple
      - Ça complique (très legerement) le code

      Un bon tuto la dessus : http://www.zem.fr/decouverte-du-composant-74hc595-8-bit-shift-register/

      Répondre
      1. Yaug

        Okay merci pour l’info.
        Je vais déjà essayer de toute manière un peu tout séparément de mon coté avant de songer à multiplier les dépendances.
        Mais j’ai hâte de voir ce que ça peut donner quand tu assembles le tout !

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Hé hé hé, moi aussi, mais bon ya encore trop de trucs marrants à tester avant de se lancer dans l’ennuyante mise au propre de toute ça ^^ (en plus j’ai reçu mon capteur de mouvements aujourd’hui :p, au boulot hé hé hé)

          Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Malheureusement ça ne résout pas le problème ^^, mais c’est gentil de proposer :) :

      La RTC (horloge temps réel) est effectivement manquante sur le rpi, elle l’empêche d’avoir une horloge interne précise, le rpi est donc obligé de se calquer sur l’heure du net, mais ce n’est pas en rapport avec notre problème de temps réel.

      Notre problème est lié au fait que le système ne soit pas en temps réel, c’est a dire que celui ci ne garantis pas d’exécuter une tâche au moment exacte ou on la lui donne.

      Notre problème n’est pas un problème hardware (le rpi peux physiquement faire du temps réel) mais software (raspian ou tous les autres os proposés pour le pi ne sont pas en temps réel).

      Deux liens pour t’éclairer d’avantage sur cette différence :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_temps_r%C3%A9el
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Horloge_temps_r%C3%A9el

      Répondre
      1. Christophe

        Bonjour,

        Donc si le créateur de Raspbian compile pour utiliser le temps réel ça peut fonctionner ? Dans la page wikipédia, linux peut être temps réel à condition de le demander à la compilation.

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Théoriquement oui, après je n’ai pas la réponse à tout, il est possible que je me trompe :)

          Répondre
          1. Idleman Auteur de l’article

            Oui , je suis déjà tombé sur ce tuto, personnellement je trouve ça difficile et risqué, je n’ai donc pas testé :), si quelqu’un à les connaissance pour tester et nous faire un retour je l’encourage à se manifester :)

          2. darkvodka

            Bon après quelques tests ça fonctionne très bien avec le noyau xenomai.
            Pour la réception, le rasp reste utilisable même si on voit toujours le proc a 100%, le rasp reste assez véloce pour les autres taches (apache par exemple). Ce qui est beaucoup mieux qu’avec le noyau ‘classique’.

            Pour l’émission ça fonctionne comme avec ta méthode, j’ai pas trouvé ça mieux ni moins bien. C’est à dire que les prises chacon comprennent une fois sur 5 le signal :( mais ça doit venir de mon antenne. D’ailleurs si tu as des conseils pour une bonne antenne je suis preneur !

            Pour les tests, j’ai repris tes programmes en enlevant la partie pour passez en temps réel qui devient inutile.

            Sinon, sincèrement ce n’est ni compliqué à faire ni dangereux (tu sauvegarde ton noyau actuel ou cas ou et tu prend aucun risque ;) )

          3. Idleman Auteur de l’article

            C’est curieux que le proc reste à 100% alors que tu as enlevé

            Concernant l’émission une antenne de 17cm et des poussières ça le fait normalement, après tout dépend de la portée de ton émetteur, de l’alimentation de ton circuit etc…

            Merci pour le retour :)

    1. Idleman Auteur de l’article

      Pas mal, ça n’a l’air de fonctionner qu’avec le protocole z wave par contre c’est dommage :), je comptait me faire ma carte d’extension de manière un peu similaire mais avec du chacon (puisqu’on est partis la dessus :p)

      Répondre
      1. Christophe

        A étudier peut être pour faire la même chose, je suppose que Zwave à lui aussi besoin de temps réel ? S’il ne change pas l’os de la PI, c’est qu’ils y arrivent grâce à leur carte ?

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Je pense qu’ils ont besoin du temps réel oui (à ma connaissance tous les protocoles radio agissent au plus lentement de l’ordre du millier de micro secondes).

          Je pense également qu’ils ont intégré dans leurs cartes ce que je pensais faire avec ma carte de transition, à savoir récupérer et traiter le signal en temps réel depuis le micro contrôleur de la carte (pour la mienne ça sera un atmega328) puis transmettre l’info récupérée en série au raspberry PI, même processus pour l’envoie (mais dans l’autre sens)

          Ainsi on evite de toucher à l’os et on sépare bien le bas niveau du haut niveau tout en profitant des deux

          Répondre
          1. Christophe

            Ok donc émetteur accompagné d’un micro-contrôleur et carte de transition sur la raspberry avec un autre micro-contrôleur relié au port série ?
            J’aime bien l’idée, car tout comme toi je ne voudrais pas avoir à refaire mon circuit electrique, surtout que les gros travaux à la maison sont terminé. :)
            Je vais continuer de suivre ton travail, pour le moment je n’ai que la Raspberry et quelques composant electronique, le reste est en commande. Bonne continuation !

          2. Idleman Auteur de l’article

            Oui c’est tout à fait ça :) le micro étant un atmega328 + résonateur ce qui nous donne un arduino (pour la somme de 3€ environ) le tout soudé avec un kit RF sur une plaque pcb et avec un ptit code de mon cru qui fait la transcription.

  11. Christophe

    Bonsoir,

    Vivement le tuto alors ;)

    Merci

    Bonne soirée/nuit/journée :)

    Répondre
  12. chris62

    Bonjour,
    Bravo pour les Tutos !

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Ca m’a l’air bien compliqué juste pour faire de l’émission réception :)

      Répondre
      1. Christophe

        Bonjour,

        Je parlais juste de la carte tinytx, si j’ai bien compris il utilise toujours le même modèle de carte, puis il y connecte ses différents composant (température, hall, gaz, …), ce n’est pas ça ?

        Bonne journée

        PS : de ta faute je viens de commander une arduino :) Ah on doit dire grâce à toi ? C’est pas ce que ma femme pense lol

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Autant pour moi j’avais lu en diagonale, c’est relativement intéressant :)

          Ce que j’en ai compris (après véritable lecture), c’est que c’est une carte de transition comme celle que j’envisage, à ceci près qu’elle utilise les pin UART du gpio (ce que je n’avais pas forcement envisagé mais qui semble être approprié) mais le principe est le même :

          la carte écoute en temps réel les radio fréquences et les transmet via les ports UART au gpio qui traite la suite via php.

          Je vois qu’ils utilisent un attiny84 alors que j’utilise un atmega328, le leur est donc plus petit mais moins facile a programmer via l’IDE arduino (j’ai grillé mon attiny85 en tentant de le faire :p)

          Après le ou je vois un gros intérêt par rapport à ma carte, c’est qu’ils ont l’air d’avoir bien avancé tous les types de périphériques que je souhaite faire en aval :).

          Mais bon l’objectif de mes tutos étant aussi pédagogique on vas essayer de construire notre propre carte et de la comprendre quitte à faire un peu moins pro :)

          Mes plus sincères excuses à ta femme :p

          Répondre
          1. Idleman Auteur de l’article

            La manip n’est pas compliquée, mais le résultat est aléatoire, j’ai grillé mon seul attiny en le tentant :)

    1. Idleman Auteur de l’article

      Un schéma vraiment bien foutu effectivement, je le publierais dans mes tutos sur l’atmega :) merci

      Répondre
  13. Christophe

    Re,

    La bille que je suis en prog, me dit que ce lien pourrait aussi servir à ceux qui souhaite apprendre la programmation arduino : http://arduinoedu.cc/

    Bonne journée

    Christophe

    Répondre
  14. Cloom

    Moi j’adore le montage dégueulasse :D

    Je viens de découvrir ton blog et tu proposes des choses que je voulais faire donc je vais étudier et devenir fan bientot :D

    Répondre
  15. Michel

    Salut,

    Est-il possible d’utiliser un ILS plus tôt que le capteur?

    Pense tu qu’il peut il y avoir un problème si l’on connecte plusieurs ILS, par exemple pour surveiller un pièce (2 fenêtres – 1 porte).

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Oui le capteur ILS fait la même chose a ceci près que tu ne pourra pas régler la portée et la sensibilité via un transistor et que le montage est légèrement différent.

      Pour les ILS multiples, tant que tu les connecte à des pin différents sur le rasp, non je ne vois aucun problème. :)

      Répondre
      1. Michel

        On peut pas faire un branchement série de 3 ILS et le connecter sur un seul pin ? Comme ça on peut “dédier” un pin par pièce ?

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Si tu les branche en série et que ton salon est ouvert, ça vas marquer ta salle de bain, ta cuisine et ton salon comme ouvert :), bref non les brancher en serie ne sera pas pertinent car le signal d’ouverture sera répercuté sur toutes les autres pièces.

          Répondre
          1. Idleman Auteur de l’article

            Dans ce cas effectivement ça peutx le faire, mais ce que j’essaye de te dire c’est que si ta cuisine est ouverte, ça vas marquer ta cuisine ET ton salon comme ouvert puisqu’ils sont en série, après si c’est ce que tu veux faire ben ça le fait :)

    1. Idleman Auteur de l’article

      Merci pour les liens :), en fait les capteurs ne sont pas cher mais le soucis c’est qu’ebay et régulièrement à jour ses fiches du coup je dois me retaper la recherche à chaque fois et je finit par prendre le premier qui passe par fainéantise ^^

      Répondre
  16. Damien

    Salut Idleman, cela fait 2 mois que je te suit pour avancer sur la conception d’une espèce d’alarme ….

    L’idée c’est d’avoir une boite avec un Rpi, 3 carte de 2 relais (donc 1 relais mort) donc 5 commandes relais. Les sorties des relais commande donc des prises de courant classique ajouté sur ma boite.
    Chaque carte relais à une alim de 5v 1A avec un fusible par carte.

    En laissant cet idée de côté il me reste donc 8 – 5 = 3 GPIO de libre que je souhaiterais utilisé pour du radio et un capteur hall ou ILS.

    J’ai suivi ton tuto je vois bien ma led sur le réception radio s’affoler, ma remote du portail du boulot fait bien réagir la led mais je ne vois aucune réaction sur le Rpi, cela viendrai surement du fait que ma remote ne soit pas vraiment en 433 ?

    Sinon concernant le capteur à effet de hall que j’ai commandé sur ebay : http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=251168328896&ssPageName=STRK:MEWNX:IT&_trksid=p3984.m1497.l2649

    mais aucune carte électronique avec, seulement le capteur analogique est-ce viable avec cela ?

    Je possède sinon un capteur filaire d’alarme ILS, la manip est la même ?

    Beaucoup de question effectivement, mais je pense faire part de ma conception sur mon blog.

    Merci pour ces tuto ainsi que pour mes questions ^^.

    Cdt
    Damien

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      On ne peux pas utiliser mon programme avec n’importe quelle télécommande en 433, ça serait trop simple :)

      Mon programme est fait pour détecter les ondes radios en 433 mhz pour le protocole home easy uniquement.

      Aussi ta télécommande est en 433mhz (car le récepteur reçoit physiquement quelque chose vu que la diode clignote) mais le protocole de ta télécommande n’est pas du home easy, d’ou l’incapacité de mon programme à te sortir quelque chose.

      Pour le capteur à effet de hall, tu n’est pas obligé d’avoir une carte, certains composants sortent un signal numérique d’office sans aucun besoin de traitement autre.

      La fiche technique de ton composant est en allemand et elle est peux claire, donc difficile de savoir si la sortie est digitale ou analogique, cela dis vu la gueule du composant je dirait qu’elle est digitale.

      Si il s’avère qu’elle est analogique, tu peux toujours acheter des composants de conversion analogique vers digital ou même, pour ce genre de composants qui ne renvoient que 1 ou 0, monter un petit circuit de seuil.

      Répondre
  17. Damien

    Bonjour,

    Ok pour le home easy cette remote ferait l’affaire alors ?

    Concernant le capteur digital ou analog, je vais faire des essais.

    Comme dit dans mon message je possède aussi un capteur ILS d’alarme la manip est la même qu’un capteur hall ?

    Cdt
    Damien

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Ben non elle ne fera pas l’affaire puisqu’elle n’est pas au protocol homeEasy (sinon mon programme l’aurait détecté) donc il faut que tu décrypte le protocole toi même (pas facile, j’ai mis plus d’un mois pour homeeasy et j’avais quelques bribes de doc à droite et à gauche) cela dit les protocoles de portails sont souvent très basique si le portail est un peu ancien.

      Pour le ILS c’est quasi identique oui, même si le ILS agit plus comme un interrupteur que comme un émetteur logique, le montage devrait fonctionner aussi pour lui.

      Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Dans la mesure ou il y a marqué “home easy” je suppose que oui, mais vu que les constructeurs prennent parfois des libertés avec les protocoles standards, je ne m’engage à rien, il faut tester :)

      Répondre
  18. Asy

    Salut Idleman, merci pour tes tutos ! J’attends encore mon émetteur 433mHz et capteur à effet de hall. Faut-il des résistances dans tes montages ?
    Merci :)

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Ça dépend lesquels, mais globalement oui il faut toujours des résistances pour protéger le montage, après à chacun de faire sa sauce en fct de son montage perso :)

      Répondre
      1. Asy

        Dans mon montage il n’y a que l’émetteur 433mHz (MX-FS-03V celui d’ebay) voir peut être une LED. Sur les infos de l’émetteur il y a bien le voltage mais pas l’intensité, comment déterminer la résistance dans ce cas ?

        Répondre
  19. Damien

    Bonjour,

    Je viens parler de mon fameux capteur ILS d’alarme.

    Ce capteur est simplement composé d’une ampoule avec 2 lamelles qui sont en contact seulement si l’aimant est à côté (circuit ouvert ou fermé), j’ai simplement dans un premier temps utilisé ton programme Idleman (capteurOuverture), configuré mon GPIO logique 5 en mode IN et lancé la commande avec le port GPIO logique 5 à la fin.

    Je fais un contact entre le GPIO logique numéro 5 et la masse (GND) du Rpi son état reste donc à 0 et le message m’affiche fermé.
    Par contre si je ne fais plus contact son état est aléatoire, soit 0 soit 1 et le message change donc en fonction, ouvert et rapidement fermé puis ouverte ect… est-ce parce que ton programme est conçu pour un capteur à effet de hall ? ou peut être une config à faire sur le Rpi ?

    Merci encore pour tes réponses.

    Damien

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Ça dépend plus de ton branchement et de la tension/intensité que tu envois dans ton ILS je pense, mon programme ne fais pas spécialement la distinction si le branchement est bien fait, après je peux difficilement t’en dire plus :)

      Répondre
  20. Gef

    Bonjour,
    J’ai lu ce tuto avec attention et intérêt, j’en profite pour vous remercier de ce travail. Malheureusement, la lecture et parfois même la compréhension des articles (et oui, il arrive que je comprenne, malgré que je sois une bille en prog !) ne me rendent pas autonome, malgré mes efforts de formation. Dès lors qu’il faut “adapter” l’un de vos scripts, la difficulté apparait. Par exemple, dans ce tuto n° 13, j’ai à peu près compris la méthode, et elle fonctionne très bien. Mais comment faire pour surveiller plusieurs capteurs ou portes ? Faut-il lancer en tâche de fond un script différent pour programmer chaque pin et surveiller l’état de chaque GPIO ?
    Merci de votre aide.

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Tu peux utiliser le même script pour les surveiller tous (il faudra le modifier évidemment), l’idée étant que dans le même script tu fasse une verif toute les x secondes de tous les GPIO reliés à des capteur de hall, en revanche il te faudra un gpio par capteur de hall, ce qui peut vite devenir gênant étant donné le peu de gpio dispo sur le raspberry PI.

      Le mieux est encore d’utiliser un shift register pour multiplier les gpio en entrée et de brancher les capteurs de hall dessus, évidemment dans tous les cas il te faudra développer un minimum bien que dans l’absolus ça ne demande pas trop de travail :).

      Répondre
  21. Drugpad

    Gg pour ton boulot !!
    Je commence à revenir sur tes tutos pour faire ma liste de course un peu, pour cet été ^^

    Le lien pour les aimants est mort, et je voulais savoir quel diamètre tu avais pour tes aimants.
    J’en ai trouvés sur Dx : http://dx.com/p/super-strong-rare-earth-re-magnets-8mm-20-pack-4248
    Mais ils sont tout petits ^^

    Du coup voilà je voulais savoir si ça irait :)

    Merci ! :)

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Oui ne t’en fait pas tant que ça aimante un minimum ya pas de soucis, le diamètre importe peu (enfin évidemment il faut que ça tienne sur ton battant de porte ^^)

      Répondre
  22. antoine1535

    Bonjour,
    J’aimerai savoir combien on peux mettre de ces capteurs sur une seule Raspberry PI ?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Tu fait deux fois la même chose mais sur un pin GPIO différent :)

      Répondre
  23. antoine1535

    Je ne comprend pas ce que tu dis ^^ alors combien on peux en connecter ?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Autant que tu as de GPIO disponibles sur ton raspberry PI :)

      Répondre
  24. Unapophis

    Salut,

    Merci pour tous les tuto sur le Raspberry, c’est vachement intéressant ! :)

    J’ai essayé de faire le montage du détecteur d’ouverture… Mais ça ne marche pas chez moi :(
    Le détecteur est bien alimenté puisque une led rouge est allumée lorsqu’il est branché au GPIO, par contre, il indique toujours “porte fermée” (ou porte : 0).

    Je suis novice en électronique, donc je ne sais pas vraiment comment “débugger” mes branchements/composants…

    Merci pour votre aide !

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      As tu testé en modifiant la sensibilité du capteur via les potentiomètres situés dessus ? As tu un aimant assez puissant ? As tu essayé avec un autre capteur (parfois le matos chinois est livré grillé, c’est le revers des bas prix)

      Répondre
      1. Unapophis

        Merci pour la réponse rapide !
        J’ai commandé un capteur sans potentiomètre, donc pas de réglage possible je suppose.
        Comme tu le suggères, je vais essayer de trouver un autre capteur pour réessayer !

        Merci.

        Répondre
  25. Lid

    Bonjour, j’adore tout vos tutos sur Raspberry néanmoins j’ai un projet à réaliser et j’aimerai en discuter avec vous pour avoir quelques idées et surtout pour avoir un coup de main de votre part. J’ai feuilleté tout les tutos qui se portent sur Raspberry mais aucun ne correspond clairement à ce que je cherche. Je vous remercie d’avance en espérant une réponse positive de votre part.

    Répondre
  26. Trom

    Bonjour,

    tout à bord je me joins à tout le monde pour te remercier pour ton bon boulot, c’est super agréable de trouver des tutos aussi explicite. J’hésitais à me mettre au Raspberry mais en voyant tes tutos, ça m’a tout de suite convaincu. Tout est fait étape par étape, et ça c’est GENIAL !! Continue stp.
    Bref, je suis en train de tester ce système de détection d’ouverture de porte. Pour ma part, je voulais juste partir sur une simple détection par contact. Pour cela je part du pin 0 (alim à 3V) que je fais toucher au pin11. Si ça se touche c’est que la porte est ouverte. Tout bête, tu me diras. Et pourtant même ça j’ai des problème. En effet, quand je le fais avec des fils, ça fonctionne nickel, je fais tourner ton appli sur le Pi, et on voit quand c’est à porte 1. Du coup, pour me simplifier le montage, j’ai voulu utiliser des connecteurs à pin que l’on a dans des PC, comme pour brancher des ports USB en façade. Quand je branche au pin 1 et 2, pas de problème, mais dès que je branche sur le pin 11, alors là c’est la fête !! La porte passe de 0 à 1 aléatoirement, alors que mon fil est à l’air. Impossible de comprendre ce qui le fait switcher à 1. Pourtant je n’ai branché que ce pin là, mais il déconne dès que je le branche. Comment cela se fait ? Une idée ?
    Du coup je suis embêté pour mon branchement.
    Une dernière question, penses tu que je peux faire comme je proposais, de faire un simple capteur par liaison direct entre 0 et 11 ? Ca ne risque pas d’endommager la carte ?

    Merci d’avance pour tous tes conseils, et surtout : CONTINUE COMME CA, c’est de la bombe !!!

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Pas pin 0 tu entends GND ? (car ce n’est pas la même chose :p)

      tu pourrait transmettre un ptit schéma de ton montage qu’on comprenne mieux et qu’on puisse t’aider en conséquence :) ?

      Répondre
      1. Trom

        au temps pour moi, je voulais dire le pin 1 (celui de l’alimentation de 3 V) et non pas pin0. En fait, j’ai fait exactement le même branchement que vous. Mais pire, quand je touche la broche numéro 11 avec un fil A NUE (le fil n’est branché à rien du tout) et la variable passe de 0 à 1 aléatoirement .
        Je pense savoir d’où vient le problème. En effet, j’ai l’impression que le pin 11 est configuré en sortie (j’ai eu l’impression de prendre un peu le jus sur le fil à nue, mais je n’ai pas de LED pour vérifier). En fait, avant de faire cette partie du tuto, j’ai fait celui traitant sur les pin :
        http://blog.idleman.fr/raspberry-pi-06-utiliser-le-gpio-et-interagir-avec-le-monde-reel/
        et dans ce tuto on configure le pin 11 en sortie. J’ai l’impression qu’il ait gardé cette config. Comment puis-je le passer en mode entrée (capteur) de telle sorte que je puisse appliquer le programme de ce tuto.
        J’espère être assez clair.
        Merci d’avance de votre aide.

        NB : cela permet de mettre en exergue le fait que l’autre tuto n’est peut être passez clair pour savoir comment passer un pin en entrée ou sortie.

        Répondre
      2. Trom

        Bonjour,
        j’adore vraiment ce site, et c’est ce dernier qui m’a donné envie d’acheter un Rasp. mais j’avoue que mon enchantement a bien diminué avec ce problème rencontré. Je n’y arrive vraiment pas, je désespère !! Xo
        J’ai tout recommencé depuis le début (install de l’OS et des librairies). Et quand j’arrive à cette partie, c’est le drame !! Dès que je branche un fil à la branche physique 11, celle-ci s’emballe et passe aléatoirement à 0 et 1, alors que je ne fais rien sur ce fil. Quelqu’un a t il rencontré ce problème ? Quand la branche est configurée en sortie ça marche nickel mais en entrée je ne peux rien brancher dessus sans que ce dernier change aléatoirement de valeur. AIDEZ MOI SVP !!!!!! J’aimerai tant pouvoir utiliser mon Raspberry, mais sans ça je ne peux pas et je désespère :’(
        Merci d’avance.

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Vérifie que ton capteur à effet de hall renvois bien du 3v3 sur son pin data, que ton pin 11 de rpi n’est pas grillé ou défaillant ,que ton capteur est bien alimenté au max de sa tension indiquée, et qu’il n’est pas réglé trop sensible.

          Répondre
  27. Wuz

    Salut et merci pour ton blog.

    Pas mal et motivant ;)

    Une question, brancher en plus un detecteur de fumée, ca te semble aisé?

    Wuz

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      ça dépend du détecteur mais généralement non ce genre de composant n’est pas bien compliqué à utiliser et fonctionne plus ou moins sur le même principe (renvois 1 si seuil de fumée atteint, 0 dans le cas contraire)

      Répondre
  28. Dominique

    Salut :) Ces tutos sont franchement intéressant … mais à chaque fois le même souci me turlupine; les fils !
    En effet, dans le cadre d’un appart cela passe encore quoique ça fait dèjà bordélique :p

    Dans le cadre d’une maison plus vaste, je vois déjà venir des tas de problèmes liés à l’échange des données. L’échange filaire uniquement, pourquoi pas, mais ça demande un travail matériel assez lourd … et ce n’est vraiment pas souple. Autre solution, les échanges sans fils, mais il en faudrait pour pas mal de petits composants, et selon leur portée je crains que le prix s’en ressente fortement. Peut-être allier les deux, avec par exemple des echanges bluethoot ou wifi entre composants proches, et acheminer le tout par le circuit életrcique (comme pour les prises PCL). Dans tout les cas l’échange des données dans une habitation plus vaste me semble problématique à bas coût … sans compter que niveau sécurité, l’échange de données par ondes … hum :x

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Personnellement (mais ce n’est que mon opinion) le jour ou j’ai une maison à moi, je préférè m’embêter a passer des fils dans les murs:

      C’est plus sécurisé (il est trop simple de copier un signal enregistré depuis le parking d’en face pour ouvrir ta porte d’entrée)
      C’est plus fiable (pas de problème de portée, de parasites, de signaux altérés ou incompris)
      C’est plus facile à monitorer (le retour d’action est sûr à 100%)
      C’est moins nocif (quoiqu’on en dise, on se prend suffisamment d’ondes dans la tronche comme ça)

      Evidemment la radio a aussi ses avantages, c’est une question de choix, mais pour une domotique sécurisée et stable, je préconise le filaire personnelement

      Répondre
  29. Dimitri

    Bonjour et merci pour tout ces tutos très bien fait.

    Ton tuto est super et fonctionne super.
    j’ai 3 questions:
    1. J’ai fais des recherches sur google (sans résultats probants) pour brancher un micro switch sur un raspberry pi pour le contact d’une porte. Si on branche une des pattes le 3.3v (ou 5v?) et l’autre sur le GPIO 0, tu crois que ça fonctionnerais? Ou je me trompe? Si je me trompe comment dois-je faire?
    2. Le capteur à effet Hall ne fonctionne que en 3.3v ou on peut lui donner du 5v? Repectutions sur le RPI?
    3. Avec un système de résistances, y-a-t’il moyen de transformer du 5v en 3.3v?

    Merci pour tout ces renseignement

    Dimitri

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Question 1 : je n’ai pas compris :)
      Question 2 : Tu peux l’alimenter en 5v mais vérifie bien que ton capteur a effet de hall tolere du 5v en entrée et surtout qu’il n’excede pas les 3.3v en sortie (tnesion max tolérée par les gpio du rpi) sinon tu peux griller ton pin gpio, voir ton rpi.
      Question 3 : oui en utilisant un pont diviseur de tension, mais si tu ne veux pas te faire chier je te conseille plutôt d’acheter un composant dit régulateur de tension 5v/3v” qui vas faire le boulot tout seul :).

      Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Il y a des liens de secours proposés normalement, sinon tu prends les même mots clés que tu met dans le moteur de recherche (filtre : le monde entier et prix+livraisons les moins chère) et tu devrais retourner sur la même fiche, ebay s’amuse à changer régulièrement ses liens, j’ignore pourquoi

      Répondre
  30. Lord-Titiz

    Bonjour,

    Merci et bravo pour tous tes tutos,

    Petites question: es qu’un aimant standard que l’on peut récupérer un peu partout fait l’affaire pour remplacer l’aiment “Rare earth surpuissant”?

    Par avance merci

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Oui, dans cette histoire la nature de l’aimant importe peu, tout est question de portée du champs magnétique de l’aimant, le capteur étant assez faible, l’aimant devras être très proche ou très puissant.

      Répondre
      1. Lord-Titiz

        Bonjour,

        Petite question: un plugin pour la gestion des capteurs à effet de hall dans YANA est prévu? Si non, est ce que tu pourrai me faire un cour condensé sur la création de plugin YANA (la doc qui est sur ton site n’est pas très explicite).
        YANA est un vrai petit bijou, et je pense qu’une doc pas trop mal et accessible a tous pour développer des plugins pérenniserai sont évolution.
        Par avance merci
        Cdt

        Répondre
  31. Gautier

    Je vais peut être poser une question complètement nul a ch*** mais je tente quand même

    Tu as utilisé un programme en C pour lire l’état du GPIO c’est bien ça ?

    Pourquoi n’as-tu pas tout simplement utilisé le programme GPIO en passant par PHP ? Avec la fonction gpio read ? T_T

    Du style:
    system(‘gpio read ‘.$pin_engine[$_['engine']]);

    Enfin un truc comme ça quoi ! Xo

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Parce que PHP n’est pas assez réactif pour la lecture radio (qui se joue à la dizaine de micro secondes près) :) pour certains travaux qui ont besoins de moins de patate j’utilise uniquement php (cf l’interface joyeux noel)

      Répondre
  32. johan

    bonjour je voudrait faire une alarme avec le pi en me servant de se système mais je n’ais aucune connaissance en programmation et je ne trouve aucun site qui aiderait a mon projet.

    Répondre
  33. Etienne

    Bonjour !
    je suis nouveau su Raspberry pi et j’adore ce site :D
    Alors voilà je me demandais si c’étais possible de coupler l’émetteur radio et le capteur hall pour éviter que ma maison ressemble à un plat de spaghetti :$
    On peut établir un protocol perso ?

    Répondre
  34. romanello

    bonjour jaurais une question a te poser : jaimerai relier des capteru ( au moins une quinzeine) au raspberry mais coment je fais si il ya pas assez de place pour tous les mettre je doit utiliser un shift register comme tu a dis dans le tuto 20?
    mon but et ceci : mettre dans l’interface graphique tout les capteurs , c’est capteur verifirai le bon fonctionnement de d’autre capteur c’est pour faire de la redondensse ^^ mais je ne trouve pas aussi de capteur de tension < ou = a 3.3 v ^^'

    Répondre
  35. arnaud

    Bonjour

    quand je veux lancer ton programme en C il me dit

    pi@raspberrypi /var/www/cap $ ./capteurOuverture capteurOuverture.php 0
    Demarrage du programme
    wiringPiSetup: Unable to open /dev/mem: Operation not permitted
    Librairie Wiring PI introuvable, veuillez lier cette librairie…

    sachant que :

    pi@raspberrypi /var/www/cap $ sudo apt-get install git-core
    Lecture des listes de paquets… Fait
    Construction de l’arbre des dépendances
    Lecture des informations d’état… Fait
    git-core est déjà la plus récente version disponible.
    0 mis à jour, 0 nouvellement installés, 0 à enlever et 1 non mis à jour.

    sachant que j’aimerai juste cable un ILS sur du 3.3V donc pas d’onde radio etc
    je veux vraiment faire le montage dans sont plus simple appareil

    MErci d’avance
    Arnaud

    Répondre
  36. eleveSIN

    Bonjour

    Je suis en terminal STI2D et j’ai comme projet de fin d’année un système d’alarme sous raspberry avec deux contacts de portes et un de fênetre. J’ai créé mon programme python qui marche très bien quand je le lance depuis ma raspberry, et maintenant je suis en train de créer ma page internet depuis laquelle je vais pouvoir exécuter mon script python. Mais mon problème ce pose a ce moment la, je ne trouve pas la ligne html qui me permet d’exécuter mon programme python. Peux-tu m’aider stp? :)

    Répondre
      1. eleveSIN

        Merci, c’est tout a fait ce que je recherche mais j’ai du mal a comprendre ce qu’il faut faire, est-ce que je peux te poser quelques questions sur Viméo? j’en aurais vraiment besoin pour mon projet, je suis presque au bout, il ne me reste vraiment plus qu’a exécuter mon script python.
        Merci d’avance :)

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Vimeo non je n’y vais jamais, mais au pire envois moi un mail :)

          Répondre
  37. Dav

    Salut j’adore tes tutos vraiment c’est sincère !! Je voulais savoir si tu avais fait un tuto avec des détecteurs de mouvements 433 Mhz genre : http://www.ebay.com/itm/171089657359 car je voudrais faire ceci :
    Voila si le détecteur 1 avec code id 12345 détecte alors tu allume le salon, si détecteur 2 avec code id 45678 détecte alors tu allume la musique salle de bain, ou encore si détecteur avec code id 43210 détecte alors tu éteins lumière chambre. Merci

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Coucou, peux tu réésayer avec le nouveau lien ? :)

      Répondre
      1. suiveur

        merci , c bon je l’ai
        :)

        Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Coucou :), normalement la nouvelle adresse sur l’article est bonne :)

      Répondre
  38. Franck

    Hello IDleman,
    J’essaye de me construire ma propre centrale domotique avec Raspberry et je voudrais telecharger le code pour pour le capteur à effet hall. Mais il n’est pas accessible et semble etre hebergé sur une machine qui est down . Est ce que tu pourrais le rendre accessible de nouveau ?

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">

Xo ^_^ :siffle: :p :-( :evil: oO :) T_T <3 :D more »