NodeJs ~ 03 : Construction d’un mini projet (partie 1)

Je voulais me lancer sur un seul tuto expliquant comment créer un petit projet mais plus j’avançais plus il y en avait à dire, aussi ai je scindé mon tuto en trois partie histoire de rendre la rédaction, comme la lecture, plus digeste.

Dans cette partie, nous allons apprendre à créer un serveur http « fonctionnel » avec nodejs et à publier un dossier web à travers ce serveur.

Si je précise « fonctionnel » c’est que, bien que notre serveur soit bien plus aboutis que les tutos de découverte
précédents, il lui manquera encore beaucoup de notions déjà existante dans les serveurs http existants.

En effet le but n’est pas de recréer un serveur http pour nodejs (nous verrons plus tard qu’il en existe déjà des tout fait parfaitement convenables comme express) mais de comprendre la logique de fonctionnement « basique » d’un serveur http tout en s’initiant à la technologie nodejs.
Notre fil conducteur sera un petit projet web qui permettra « d’échanger » du texte, des fichiers, des liens etc… entre membres d’un même groupe de travail.

Comme je suis un type sympa, je fournirais toute la partie ennuyeuse qui ne nous intéresse pas, à savoir la création et l’intégration de l’interface graphique.

Vous pouvez trouver cette interface ICI.

Bien, nous avons notre dossier web, créons maintenant un serveur qui tiens la route !! :)

La structure du projet

Commençons par créer notre dossier projet :

Notre projet vas s’appeler hi! (c’est plus court que hello world) et vas se diviser en deux parties : le serveur http à proprement parler et le dossier de publication www dans lequel vas se trouver notre site web

image

Tout le code serveur sera donc placé dans server.js, conf.json permettra de stocker les constantes de configuration de ce dernier, 404.html sera un exemple d’erreur http, et le contenu du dossier www sera notre projet web (que je vous ai fournis ci dessus).

On retrouve les dossiers habituel d’un site web : css qui contiendra les fichiers de styles css, font qui contiendra les polices (ben oui on vas pas bosser en arial on a quand même plus de classe que ça) un dossier img pour (taddaaaa) les images !! Un dossier js pour le javascript. blablablah!!

Je ne m’étendrais pas sur le squelette en question, je part du principe que vous avez déjà des notions de javascript/css/html/ajax bref le b.a.-ba du site web, le but étant ici de nous concentrer sur nodejs.

La création du serveur

Nous allons créer un « équivalent » d’apache/lighttpd/nginx ou autre en plus light évidemment) que nous avons évoqué en tuto #1 (d’ailleurs j’en profiterais pour donner la réponse à l’énigme de l’image in-affichable Tire la langue)

On vas commencer par le serveur, ouvrons la page server.js et créons notre serveur http comme nous l’avons vu en tuto 1 avec tout de même quelques améliorations

Inclusion de la librairie http permettant de créer un serveur web

Récupération de la librairie url qui facilite l’analyse de l’url des requêtes reçues

Récupération de la librairie fs qui permet la gestion de fichiers (écriture, lecture…)

Création d’un serveur http sur un port pris totalement au hasard, le 69.

On ne prends pas le port 80 pour une raison pratique : il est souvent déjà pris pas un wamp, un apache ou n’importe quoi d’autre qui tourne sur votre machine.

Dès qu’une requête est reçu sur 127.0.0.1:69, la fonction onRequest (que nous allons écrire) est exécutée et prends pour paramètres un objet requête (ce qui est reçu) et un objet réponse (ce que le serveur vas retourner).

Écrivons maintenant la fonction onRequest qui vas faire tout le boulot de traitement du serveur :

On récupère l’url requise et on la parse pour n’avoir que la partie qui nous intéresse

On récupère l’extension du fichier requis (html,css,js,jpg…)

Si l’utilisateur ne spécifie pas de page dans la barre d’adresse, on prend l’index par défaut :’index.html’

On définis l’entête de réponse au code 200 signifiant : « succès de la requête » et on vas également définir le type mime du fichier de retour (image/jpg pour un jpg, text/css pour un css etc..)

En effet c’est pour cette raison que notre image ne s’affichait pas en tutos 1, car nous tentions de la retourner au format text/hml, chaque fichier publié par notre serveur doit impérativement signaler
son type de contenu au client (le navigateur) sans quoi celui ci sera mal interprété.

On vas donc créer un petit tableau json contenant quelques types mimes que nous allons utiliser :

On retournera donc le bon type mime en fonction de l’extension du fichier, ainsi qu’un code d’en-tête « 200 » signifiant que la requête s’est déroulée sans erreur :).

On tente de lire le contenu du fichier demandé (en ajoutant la racine du dossier client : « www » ) et on le retourne à l’utilisateur

Si la lecture du fichier à échouée on renvoie un code d’erreur 404

on affiche le contenu de la page 404.html

Notre serveur est terminé, nous pouvons dès à présent le lancer!!

Hey mais t’oublis la ptite page 404 que tu appelle en cas d’erreur!! 

C’était pour voir si vous suiviez ! :D

Donc on vas se créer une petite page 404.html au même niveau que le fichier server.js (inutile de la mettre dans le dossier www, c’est une page utilisée par le serveur) :

404.html

On fait sobre sur ce coup la, parce qu’on s’en fou un peu de la 404 et qu’on veux tester notre serveur :p.

Nous voila enfin avec un serveur opérationnel !

Attends la tu ne vas pas nous laisser avec toutes ces constantes dégueulasses en dur dans le code ?!!!

Okay okay, on vas faire un ptit fichier de config pour stoker tout ça :p, mais c’est vraiment parce que c’est vous (et parce que c’est hyper simple à faire en node :p)

On créé un fichier conf.json au même niveau que « server.js », dans ce fichier on vas mettre les constantes (numéro de port du serveur, types mimes etc…) au format json :

conf.json

Et maintenant on vas inclure ce fichier de conf dans notre server.js le plus simplement du monde :

on peut alors se servir de notre objet json de conf dans l’ensemble du serveur :

Les tests

On peut enfin tester notre serveur, ouvrons une console de commande et tapons :

(nb: sous windows vous devrez d’abord taper la lettre du lecteur ou se trouve votre dossier hi, si votre dossier se trouve sur d:\dev\hi! il vous faudra taper « d: » puis cd d:\dev\hi! et enfin node server.js).

nb2: Si vous avez un pare-feu, il est possible que celui ci vous demande si vous voulez débloquer le serveur que vous venez de lancer, vous devez évidemment répondre oui.

Si tout se passe bien la console ne devrait pas être très bavarde, elle se contentera de faire un saut de ligne mais votre serveur sera bien actif, ouvrez un navigateur et tapez l’adresse :

Et tattaaa! Vous arrivez sur notre magnifique squelette de site web avec le css et les images correctement chargées.

Captured

 

Pour stopper le serveur vous pouvez fermer la console ou appuyer sur ctrl+C deux fois (du moins sous Windows, sous linux je ne sais pas).

Pour ceux qui ont loupés un épisode voila les sources complètes ICI

Les améliorations

C’en est finit pour ce tuto, notez bien que nous n’avons fait que parcourir la surface du fonctionnement d’un serveur web, il manque de nombreuses améliorations à apporter, notamment des notions de sécurité et de nombreuses fonctionnalités “classiques” :

  • Gestion des htaccess
  • Gestion de toutes les erreurs http (500,403…, ici nous renvoyons la 404 pour tous type d’erreur ce qui est incorrect)
  • Gestion de l’url rewritting
  • Gestion des virtual host

Etc..etc… et le plus important : gestion des préprocesseurs, en effet nous retournons la sources de chaque fichier sans la traiter auparavant, ce qui rend impossible l’inclusion de code exécuter coté serveur directement sur nos pages du dossier www.

Ce qui pour le coup nous oblige à mélanger du code applicatif et du code serveur dans le même fichier, ce n’est évidemment pas l’idéal.

Nous pourrions développer cette partie, il suffit de créer une fonction qui traite la source avant de la retourner et qui utilise les expression régulière pour exécuter le code entre <?js et ?> coté serveur par exemple :),  mais ça prendrais un temps monstrueux pour très
peu d’intérêt, d’autant qu’il existe déjà de nombreuses librairies qui s’en chargent, pour cette série de tutos nous nous cantonnerons donc à notre serveur de fortune :), pour les vrai site de production, on verra ensemble comment installer express et deux trois autres librairies indispensables.

Article rédigé par Idleman

14 réflexions au sujet de « NodeJs ~ 03 : Construction d’un mini projet (partie 1) »

  1. tony

    Ola Idle !

    [trollMode] Sympa, mais quand je vois l’équivalent Python avec Bottle, je me dis qu’il faut vraiment être forcé ou maso pour faire ça en JS :p [/trollMode]

    Bon sinon cross au Burk weekend prochain, ça te tente ?

    ciao

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      En fait avec une librairie comme Express tu arrive exactement au même résultat que bottle, moi je nous ai tout fait faire à la mano histoire de comprendre un peu plus en détail le fonctionnement interne d’un serveur, je trouve ça plus intéressant que d’utiliser les fonctions un peu opaques d’une librairie , cela dit je ferais un tuto sur express dès que j’aurais un peu de motivation le concernant (je trouve ce sujet ennuyeux par rapport a ce qu’on peux faire a coté genre utiliser socket.io, utiliser node wekit etc…).

      Faut que je me remette en forme avant de faire des cross, tu veux pas qu’on aille courir a thouars ces prochains jours ? C’est l’occas après je déménage :p

      Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Quand on vois le peut d’utilité de ce protocole, on peut se demander si c’est justifié de lui laisser le privilège du port 69 :p, perso je n’ai rien qui tourne sur ce port chez moi (ni au boulot, ni dans aucun lieu informatique que j’ai pu croiser d’ailleurs ^^) mais c’est un bon commentaire pour ceux qui auront le problème.

      Répondre
  2. Pouet Pouet

    Bon début de tuto, ça rend impatient de lire la suite !

    J’ai juste une question ; pourquoi à la ligne 35 de server.js mettre la source de l’erreur avant le contenu de la page 404.html ?
    response.end(e+fs.readFileSync(conf.http.error[‘404’]));

    Le ‘e’ va afficher un truc du genre avant le début du code html :
    Error: ENOENT, no such file or directory ‘/usr/local/bin/node/server/www/null’

    Ça aura une utilité dans la suite du tuto ou c’est juste un bout de code de test qui est resté ?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      C’est plus un bout de code qui est resté pour le débug :).

      Notons qu’actuellement on tombe sur une erreur 404 quel que soit le problème (acces interdit, serveur down, page non trouvée, fichier en lecture seule …), afficher l’exception permet donc de différencier les erreurs :)

      Répondre
  3. Christophe ZARAGOZA

    Bonjour,

    Comme d’habitude superbe tuto, merci.

    Pour ce qui est du 69, moi je l’utilise tous les jours :) On utilise le TFTP pour mettre à jour notre matériel, d’ailleurs il est souvent utilisé pour mettre à jour du matériel comme les concentrateurs (switchs) réseau.

    Répondre
  4. Pierre

    Bonjour
    Je me permets de poster mon petit problème.
    j’ai installé le serveur sur ma raspberry. Le problème c’est que mon .css n’est pas reconnu. Avec firebug j’ai remarqué qu’il cherchait le fichier à IPdelaraspberry:port/css/style.css. Le chemin est logique mais je pense que le port ne devrait pas être dans ce chemin non?

    En tout cas bravo pour tous ces tutos!

    Répondre
  5. Romain

    Salut,

    j’ai essayé ton projet mais ça m’affiche une erreur dans:

    events.js:72
    throw er; // Unhandled ‘error’ event
    ^
    Error: listen EACCES
    at errnoException (net.js:904:11)
    at Server._listen2 (net.js:1023:19)
    at listen (net.js:1064:10)
    at Server.listen (net.js:1138:5)
    at Object. (/Users/Romain/Google Drive/raspberry/idleman/www-hi/server.js:13:47)
    at Module._compile (module.js:456:26)
    at Object.Module._extensions..js (module.js:474:10)
    at Module.load (module.js:356:32)
    at Function.Module._load (module.js:312:12)
    at Function.Module.runMain (module.js:497:10)

    Process finished with exit code 8

    Une idée de comment me dépatouiller de ça ?

    en tout cas merci pour tes tutos que ce soit node ou pour le Pi

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Il y a de grandes chances que ce soit causé par un autre programme de ton pc qui utilise déja le port 69, essaye de le changer pour voir :)

      Répondre
      1. Romain

        Bien joué, comme un imbécile Xo je n’ai pas pensé à vérifier

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Ce n’est pas évident à deviner étant donné le retour d’erreur peu pertinent :), tu est pardonné *range discrètement le fouet*

          Répondre
  6. Gawisen

    salut idelman,

    merci beaucoup pour cette série de tutoriels.
    J’ai comme même quelque soucis pour exécuter cette phase.
    J’aimerais savoir où es qu’il faut définir la variable mime, j’ai pensé que c’était dans le fichier conf.json, étant donné que tu dis que c’est un tableau json.

    Concrètement mon soucis c’est, après avoir suivi ta procédure, la commande node server.js me renvoie l’exception :
    SyntaxError: .\monPath\conf.js
    on: Unexpected token :
    at Object.parse (native)
    at Object.Module._extensions..json (module.js:482:27)
    at Module.load (module.js:356:32)
    at Function.Module._load (module.js:312:12)
    at Module.require (module.js:364:17)
    at require (module.js:380:17)
    at Object. (.\monPath\server.js:2:8)
    at Module._compile (module.js:456:26)
    at Object.Module._extensions..js (module.js:474:10)
    at Module.load (module.js:356:32)

    J’ai l’impression d’avoir suivi les instructions à la lettre. Si tu pouvais m’éclairer (ou quelqu’un d’autre :) ).

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Gawisen

      [EDIT] SyntaxError: .\monPath\conf.json: Unexpected token : [/EDIT] tout en une ligne

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Xo ^_^ :siffle: :p :-( :evil: oO :) T_T <3 :D more »