Raspberry PI ~ 22 : Créer une porte domotique (Partie 1)

Ce post est le vingt deuxième d’une liste de tutoriels sur le raspberry PI, cliquez ici pour accéder au sommaire ! :D

Salut les poilus !! Vous faites quoi ce week end ?

* public en délire hurlant une réponse assourdissant et a peine audible *

De la domotiiiquueeuhh !

Et ça tombe bien que vous soyez aussi enthousiastes parce que j’ai fait mes fonds de placard
le week end dernier afin d’y déterrer ma porte domotique ! :).

Dans ce tuto nous allons voir comment créer de A à Z une porte domotique sans connaissances poussées de code, d’électronique etc.. et pour environ 35€ (alimentation comprise)  :) (bon ok il vous faudra quand même une porte classique et c’est ce qui risque de vous coûter le plus cher. Sérieusement vous avez vu le prix de l’aggloméré chez Leroy merlin? On croirait acheter du teck ou du marbre !! Mais je digresse.)

Concrètement que va faire cette porte ?

  • Elle va se déverrouiller / verrouiller depuis l’interface web YANA
  • Elle va se déverrouiller / verrouiller depuis un bouton poussoir (situé du coté intérieur évidemment)
  • Elle va se déverrouiller / verrouiller en Bluetooth dès qu’elle détecte votre téléphone portable (sécurisé par code évidemment)
  • Elle va tenir un historique précis des personnes qui ont déverrouillées la porte, cet historique sera consultable sur l’interface yana

Le système de code Bluetooth vous permettra non seulement d’ouvrir votre porte en gardant les mains libres et sans chercher vos clés mais aussi de créer des codes temporaires limités dans le temps ou dans le nombre d’utilisations pour votre entourage :

  • La femme de ménage ne pourra rentrer que le mardi entre 14h et 14h30
  • Votre voisin ne pourra entrer qu’une fois par semaine pour nourrir le chat
  • Votre chérie ne pourra rentrer que si elle a sortis les poubelles
  • etc. etc…

Assez tergiversé, c’est l’heure du quart d’heure de honte :)

Si vous n’arrivez pas a voir la vidéo, c’est que votre navigateur ne supporte pas la balise vidéo html5, vous pouvez donc sois télécharger
un navigateur récent et gratuit (chrome, firefox etc..) sois télécharger la vidéo et la lire en locale.

Si cette vidéo consternante ne vous a pas fait faire un AVC, c’est que je n’ai pas encore tout à fait touché le fond et je m’en excuse (si seulement j’arrivais à coincer un monteur vidéo compatissant sur bordeaux on n’en serait pas là :p)

Ya pas à dire le montage vidéo, c’est un métier… mais revenons à nos boutons, il est temps
de mettre les papattes au cambouis.

Comment que ça fonctionne ?

  1. La carte Bluetooth, une fois alimentée, vas émettre toute seule en Bluetooth, son nom aux quatre vents et hurler à tue tête
  2. qu’elle est « open » (la ptite coquine ! :D)
  3. Le téléphone vas, grâce à l’application android, rechercher le nom de la carte Bluetooth
  4. du montage dans le périmètre et s’y connecter (en électronique, pas de préliminaires)
  5. Le téléphone vas envoyer un code de 4 caractères (mot de passe alphanumérique préalablement configuré dans l’appli Android et dans l’arduino)
  6. La carte Bluetooth reçois le code, le transmet à l’atmega qui contient le code
  7. L’atmega compare le code reçu au code valide (stocké en dur dans l’atmega), si le code est bon, l’atmega envoie « 1 » sur son pin relié à la carte relais pendant 5 secondes
  8. La carte relais, une fois activée par l’atmega, vas ouvrir le circuit (donc couper) d’alimentation 12V de la gâche électrique
  9. La gâche électrique, une fois qu’elle n’est plus alimentée vas se déverrouiller, la porte pourra donc s’ouvrir
  10. Une fois les 5sc passée, l’atmega envois de nouveau 0 à  la carte relais, qui ferme le circuit de la gâche, celle ci, de nouveau alimentée, verrouille la porte.
  11. Un appuis sur le bouton du montage aura le même effet qu’un code Bluetooth valide.

Quelques détail sur les composants

Nous noterons l’arrivée de trois nouveaux composants dans notre circuit habituel : la carte bluetooth, le régulateur de tension 220V/5V et la gâche électrique.

Ces trois composants méritent donc une (courte) explication quant à leurs utilités et leurs fonctionnement.

La gâche : Est ce que vous pouvez trouver de plus proche d’une serrure électrique, c’est un simple composant qui fonctionne ici en 12V avec deux simples bornes + et -, si vous l’alimentez, la gâche vas se “bloquer” et la petite partie métallique dans laquelle est coincée le loquet de la serrure ne peux plus s’échapper. Si vous cessez de l’alimenter, la gâche se déverrouille et la porte est libérée.

Notez que je vous ai décrit là le fonctionnement d’une gâche en mode “safe”, il existe un second mode (le mode “secure”) qui vas faire exactement l’inverse, à savoir qu’elle se verrouillera lorsqu’elle cessera d’être alimenté et se libérera lorsque vous l’alimenterez. (cf : la vidéo sur le pour et le contre des deux modes), dans ce tuto nous utilisons le “safe”.

La carte Bluetooth : Carte qui vas permettre de mettre et de recevoir des infos en Bluetooth, elle est alimenté généralement en 5v et propose la plupart du temps 4 bornes :

  1. Une borne + (5v)
  2. Une borne – (la masse)
  3. Une borne tx (permet de transmettre des information d’un porte série vers le Bluetooth)
  4. Une borne rx (permet de recevoir une information Bluetooth et de la retourner en série).

Vous l’aurez compris, dès qu’on voudra envoyer des infos on utilisera la borne tx, lorsqu’on en recevra ce sera la borne rx qui sera mise à contribution Sourire.

Le régulateur de tension : L’idée est simple, ce composant vas prendre une tension en entrée, et l’abaisser ou la relever en sortie.

L’avantage étant que le composant accepte une “plage’’” de tension en entrée, pour le notre, qu’on lui envoie du 7V ou du 35V  il sortira toujours du 5V (la plage de tension max/min est spécifiée sur la fiche technique ici vous l’aurez compris une valeur de 7v à 35v donc avec notre 12v on est dans les clous).

On vas s’en servir ici pour transformer le 12V de l’alim en 5V de manière à alimenter tous les composants qui ne supportent que du 5V (c’est à dire tous sauf la gâche, les lopettes !).

Les régulateurs ressemblent généralement à des transistors (boite noire à trois pattes) trois pattes donc :

regulateur

  • Une patte pour le + 12V (patte 1, vous pouvez y envoyer n’importe quelle valeur entre 7V et 35V)
  • Une patte pour la masse (patte 2)
  • Une patte (patte3) qui ressortira du 5V.

il faudra donc relier le + et le – de  l’alim 12 v à deux des pattes, on se servira ensuite de la patte  – et de la patte qui reste pour avoir notre + 5v.

Alors qu’est ce qu’il nous faut comme matos pour bidouiller tout ça ?

Le matériel

Comme ebay change constamment ses [placez une insulte ici] de liens des fiches de composants dans l’unique but de me rendre fou (oui je suis un peu ego-centré mais je vous empapaoute:p) , je vous donne des résultats de recherches, prenez au plus proche des mots clés évoqués, vous n’êtes pas obligé de prendre exactement le même matos que moi faites juste attention aux caractéristiques (tensions de sortie, tension d’entrée, type du composant…).

N’oubliez pas de recherches avec les filtres « dans le monde entier » et « par prix + livraison les moins cher » histoire d’avoir les rabais des chinois.

Si vous n’avez pas de plateforme arduino pour programmer l’atmega référez vous au tuto 15, sinon suivez
bêtement le guide.

Les branchements

Voila un schéma relativement correct du branchement complet incluant
le régulateur et l’atmega seul (ce qui n’est pas le cas dans la vidéo de démo
ou j’étais encore en développement du prototype, ne vous inquiétez donc pas si vous voyiez quelques différences).

montage

 

Quelques remarques en vrac :

  • Le code étant encore un peu « jeune » coté arduino, le bouton est hyper sensible, la moindre variation d’une micro seconde peu faire s’activer le bouton sans raison, si vous avez ce soucis n’hésitez pas a dégager le bouton dans un premier temps pour vos tests bluetooth.
  • Sur le dessin on vois une prises jack pour l’alimentation 12V, mais vous pouvez simplement brancher votre adaptateur 220/12v à la place sans passer par un jack (c’est juste pour faire plus propre)
  • Faites bien attention au sens de l’atmega (petite encoche vers le haut) et du régulateur
  • Le code couleur de la résistance à été pris au hasard ne vous y fiez pas, il vous faut une valeur de résistance suffisante pour que votre led ne grille pas, si vous ne savez pas la calculer vous pouvez acheter une led qui se branche directement sur du 5v ou de pas mettre de led du tout.
  • Mon logiciel de dessin ne propose pas tous les composants existants, il est donc possible que votre composant n’ai pas exactement la même tronche, aussi fiez vous aux inscription du schéma (gnd, vcc, tx, rx etc…).
  • Vous noterez que l’atmega à deux vcc et deux gnd (qui sont en fait relié en interne) on alimente donc uniquement un des deux coté et on peut se servir des deux cotés pour des raisons pratiques.

Le code (coté arduino)

Vous pouvez trouver le fichier .ino ICI.
– Ouvrez le avec l’arduino IDE (il vous demandera certainement de créer un dossier du même nom, dites oui)
– Branchez l’atmega de la future porte sur votre plateforme arduino
– Branchez votre plateforme arduino en usb à votre PC
– Cliquez sur téléverser (dieu que ce terme est moche en français…)
– Décrochez l’atmega de la plateforme et replacez le dans le circuit de la porte

Notez que le mot de passe correcte est pour le moment « en dur » dans le code, si vous voulez
le changer (et c’est vivement conseillé) modifiez « idle » avec le mot de passe qui vous plait, MAIS CONSERVEZ UN MOT DE PASSE A 4 CARACTÈRES, le programme étant pour le moment fait pour ne prendre que 4 caractères en compte (je vais améliorer ça).

Le code (coté téléphone)

Vous pouvez télécharger l’application android ICI.
Comme je n’ai pas de compte développeur android pour la proposer sur le market (il faut payer pour proposer des applications gratuites, c’est le monde à l’envers :p) il vous faudra décocher la case  « Ne faire confiance qu’aux appli provenant du market ».

Je placerais les sources de l’appli android sous mon github dès que j’ai une minute, n’hésitez pas à faire vos pull request si vous avez des améliorations sous la patte (et il y a de quoi améliorer…).

Utilisation

  1. Branchez votre circuit au 220v (faites attentions a vos fesses quand vous branchez pour la première fois, on est jamais assez prudent avec le 220v)
  2. Sur votre téléphone, allez dans paramètre de config sans fil –> Bluetooth –> scannez les périphériques et appairez celui qui porte le nom « BOLUTEK ». Si vous prenez une carte Bluetooth autre que la mienne, le nom sera différent, généralement c’est la marque de la carte.
  3. Le code d’appairage est « 1234 » (idem sur la pluparts des cartes d’autres marques, sinon c’est 0000).
  4. Lancez l’application android et cliquez sur le bouton de config.
  5. Renseignez le nom de l’appareil « BOLUTEK » et le code secret de 4 chiffres stocké dans le code de l’arduino (par défaut: « idle »)
  6. Relancez l’application, normalement ça devrait fonctionner, si ça plante, n’hésitez pas à redémarrer votre téléphone).

Les points à améliorer

Ce circuit est évidemment sujet à améliorations, voici les points  d’optimisation que j’ai pu relever:

  • Utilisation d’une batterie de secours et d’une gâche en « normally secure » au lieu du normally safe
  • Utilisation du capteur à effet de hall pour savoir si la porte est ouverte ou fermée
  • Utilisation d’un piston électro mécanique pour ouvrir/fermer le battant automatiquement
  • Gestion des codes dynamiques depuis l’interface yana (codes limités dans le temps, le nombre d’utilisation ou autres) avec historique des entrées/sorties (partie 2 du tuto)
  • Optimisation du code en général
  • Application android : recherche automatique de la porte toutes les minutes (avec  gestion intelligente
  • du Bluetooth pour économiser l’énergie).
  • Utiliser un attiny85 au lieu d’un atmega (plus petit, un peu moins cher et moins « surdimensionné » en règle générale)
  • Utiliser l’horloge interne (8mhz) de l’atmega au lieu du résonateur (16 mhz)

C’est tout pour cette fois (ça vous fait déjà un petit peu à digérer) dans la seconde
partie du tuto, on essaiera de relier notre porte à notre rpi (et ça croyez moi c’est pas
du gâteau :p) de manière à intégrer d’avantage notre porte à notre domotique

Bien à vous,

Idle

 

Article rédigé par Idleman

83 réflexions au sujet de « Raspberry PI ~ 22 : Créer une porte domotique (Partie 1) »

  1. Hamant

    Bonsoir,

    Encore un super tuto (et très bonne vidéo au passage), où tu nous montres tout ce qu’il est possible de faire avec le rapsberry et un peu d’imagination ;). Je débute avec le rapsberry et j’ai pour but de m’en servir comme box domotique low cost ^^’.

    Merci et continue comme ça

    Répondre
  2. LOLiLOL Ganja smoker

    « j’en ai topé un à ~9€ »

    …ça fait cher le gramme :)

    Répondre
  3. Noopy

    Excellent ! comme d’hab ! idlepower ! :D

    Répondre
  4. thestrizy

    Y’a un petit problème avec le câblage de ton bouton poussoir : normalement il y a une résistance dite de pull-up.
    ça doit expliquer l’hyper sensibilité de ton atmega ;) .

    Répondre
  5. Arnad

    Hello,
    Super article, avec pas mal d’info, merci.
    ps: ça pique franchement les yeux: « Elle vas » quatre fois.. et « à Leroy » (chez!). Bref ça pique les yeux :)

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      C’est corrigé pour les « elle vas » merci ^^, par contre j’ai pas vu de fautes sur « à Leroy » mais je suis analphabète comme mes pieds :p (edit : a si tu précise « chez »)

      Répondre
  6. Tromax

    Hey Salut!
    Cela fait plaisir de revoir un tuto de domotique cela faisait tellement longtemps.
    L’intégration du bluetooth va ouvrir pas mal d’autre possibilité je pense.
    Je digère mais j’attend l’intégration sur le pi avec impatience.
    Yana ouvre toi !!

    Répondre
  7. pikat

    Très intéressant ce truc !!!!
    Je ne suis pas monteur vidéo mais je suis sur Bordeaux….
    Bonne continuation et merci pour tes tutos ;-)

    Répondre
  8. iooner

    Hello,
    Ok, pour la Rfid il faut être proche. Mais en blutooth semble vachement lent pour déverrouiller la porte :/

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Non le bluetooth mais entre 1s et 2s c’est mon application qui est lente à se lancer sur mon téléphone préhistorique.
      Note également qu’il faudrait ralentir encore le processus, ce laps est trop court si tu considère que le bluetooth est capté à plusieurs dizaines de mètres.

      Par exemple moi je suis dans un immeuble au 3em etage, mais le bluetooth est capté depuis le parking, donc une minute c’est trop court, le temps que j’arrive à ma porte elle s’est ouverte et refermée depuis belle lurette ^^. Bref tout est question de timing (configurable bientôt dans l’application android) mais il ne faut pas qu’elle s’ouvre trop tôt non plus

      Répondre
  9. iooner

    Simple proposition, une normally safe est souvent installé sur une poignée « abaissante » à l’intérieur ne nécessitant pas le relay pour sortir. Et une poignée n’actionnant pas le mécanisme à l’extérieur. C’est ainsi que c’est monté ici en tout cas :)

    Répondre
  10. Kabulo

    Quoi ? Je suis le premier à commenter ?

    Bravo pour ce nouveau tuto qui défriche encore pour nous les voies de la domotique !

    Si ton téléphone interroge le BT toutes les minutes seulement, va falloir augmenter le WAF … Parce que poireauter devant la porte 45 secondes pour satisfaire les besoins domotiques de monsieur, ça fera sûrement pas plaisir à madame.
    A moins bien sûr que le téléphone de madame ne soit configuré aussi (on pourrait alors espérer tomber sur l’interrogation BT toutes les 30 secondes avec les 2 téléphones.)

    Bonne continuation !

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Non tu n’es pas le premier, je suis juste lent à valider les commentaires ^^.

      Au contraire cette minute est trop courte si tu considère que le bluetooth est capté à plusieurs dizaines de mètres. Par exemple moi je suis dans un immeuble au 3em etage, mais le bluetooth est capté depuis le parking, donc une minute c’est trop court, le temps que j’arrive à ma porte elle s’est ouverte et refermée depuis belle lurette ^^. Bref tout est question de timing (configurable bientot dans l’application android) mais il ne faut pas qu’elle s’ouvre trop tôt non plus

      Répondre
  11. DomoJimbo

    Salut m’sieur,

    Comme d’hab tu es à la pointe !
    Par contre, pas trouvé la partie 2 du tuto (avec les codes tournants) ? normal ?

    Je te suggère une nouvelle idée de réalisation: un nest ou netatmo, bref un thermostat connecté
    (raspberry, wifi, relais, rf433, afficheur => tu as toutes les briques…)

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      La partie 2 du tuto viendra plus tard (c’est qu’ils sont gourmands ces lecteurs :p) je ne l’ai pas encore écrite.

      Le thermostat ce n’est pas un gros challenge comme tu le dis on a déjà toutes les briques, je laisse aux lecteurs le soin de les assembler, je préfère explorer
      de nouveaux composants / modules histoire de proposer un large tour de la domotique que chacun puisse y trouver son compte. Une fois cela fait, je pousserais un peu sur ce genre de sujet mais il y a encore du maille ^^

      Répondre
  12. kiw

    la vidéo est super drôle !

    Répondre
  13. Cdz

    Salut Idleman,
    bon sujet comme d’hab !
    cependant, ta video seul le son est disponible !
    Pas d’image pour moi .
    merci encore

    CDZ

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      As tu un navigateur récent ? C’est une vidéo html5 classique, normalement si tu n’a pas un vieux navigateur pourris type IE ça devrait passer, au pire tu peux télécharger la video directe ici (mais télécharger un vrai navigateur est tout de même plus conseillé d’autant qu’il en existe de nombreux gratuits type chrome ou firefox^^)

      Répondre
  14. Valentin J

    Ou sinon pour pas se retrouver enfermé chez soi :
    Au lieu d’un genre de « verrou » plat comme ca : |

    T’en prends un comme ça : /|

    Répondre
  15. Yaug

    Oh bah merde.
    J’avais lu le tuto sans regarder la vidéo, je ne regrette pas d’être venu la voir !

    Je ne sais pas qui te fourni, mais c’est de la bonne Idleman !

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      J’ai été limité par la technique à l’origine ça devait être bien pire, estime toi heureux :p

      Répondre
  16. frenois alain

    T_T bonjour, je présente tout mes excuses à votre panda pour l’avoir pris pour un ours , et encore bravo pour votre vidéo

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Excuse acceptées, mais eristoff tiens à signaler qu’il te sautera à la gorge à la prochaine méprise sur son anatomie (il est susceptible)

      Répondre
  17. Saykirtt

    Bonjour,

    Déjà félicitation pour tous les tutos que tu as écrit, c’est très plaisant à lire (et à mettre en œuvre ^^).

    J’ai voulu tester ton application android malheureusement celle-ci plante quand je sélectionne le menu configuration (Galaxie S4 Android 4.3). Tu l’as développer pour quel version d’android ? (quoi que je crois qu’ android est rétro compatible)

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Coucou :), en fait ça le faisait chez moi aussi j’ai couillé au moment le la compilation, c’est corrigé normalement tu peu réésayer de télécharger l’archive ?

      Répondre
      1. Saykirtt

        Euuuh comment te dire que je peu même plus installer l’appli x)

        Pourtant j’ai bien désinstallé l’appli avant de mettre la nouvelle…

        Répondre
  18. Raiux

    Tu es sur des indication dans les schémas de NC = normal open et NO= Normal close pour moi ça serais plus l’inverse de se que je sais des circuit electrique ou electronique

    Répondre
  19. Brainema

    je suis en pleine réflexion pour ma porte aussi avec mon raspberry qui pour le moment pilote l’interphone de la porte commune (simplement en m’étant ressouder sur l’interrupteur du combiné branché sur un relais dans l’appart)

    mais je souhaite absolument garder la serrure d’origine, car une gache électrique est quand même trop fragile. un bon coup d’épaule dans la porte et ça lache.
    je veux motoriser la clé pour en fait garder le fonctionnement normal par clé aussi.
    un système avec des engrenages lego est dans ma tête et je pensais me servir de tes tutos en rf433 sur l’atmega. mais je dois effectivement regarder le problème d’interception du signal et du coup le bluetooth peut etre une bonne solution entre le rpi et l’atmega.
    le rasperry pi étant en ethernet, je pilote depuis la 3g de mon téléphone.
    par contre je n’ai pas de moyen d’amener du 220v vers ma porte, il me faut donc un moyen de mettre un système de batterie, mais je n’ai pas de recul pour connaitre la durée d’un bloc de pile sur un arduino avec du bluetooth ou du rf433, en as tu une idée ?
    j’ai pour mes téléphone un module comme ceci, http://www.ldlc.com/fiche/PB00150401.html, je me dis que ca peut etre pas mal pour l’arduino mais le raspberry ne tient pas la journée dessus, mais je suppose que l’atmega consomme beaucoup moins quand meme, et je pensais mettre un moteur style walkman qui avec une simple pile 1.5v arrive à avoir une sacré autonomie.
    il faudrait que la batterie puisse tenir au moins un mois sans recharge

    Répondre
    1. Remi Jonquieres

      Bonjour,

      Bravo pour ce tuto. En lisant votre commentaire et étant d’accord avec le fait qu’une simple gâche est un peu fragile pour la porte d’accès à la maison ou l’appartement, je me suis rappelé un prototype que j’avais fait avec un copain en 2008 et dont on peut voir le film (il est couché, à l’époque, on ne faisais pas beaucoup d’effort pour le design sur Youtube). Le film https://www.youtube.com/watch?v=VNP2jI2sx_w

      Ce que je me dis c’est qu’on avait alors le sentiment qu’il n’y avait pas le choix si on voulait à la fois de la puissance et éviter d’avoir à recharger (on avait même fait un rechargement à induction par la suite), on devait passer des fils d’alimentation.

      Peut-être qu’aujourd’hui, il serait intéressant de ressortir ce prototype pour l’intégrer avec nos contrôles d’accès et portier vidéo SIP.

      Encore un grand bravo au tuto,

      Rémi

      Répondre
      1. Remi Jonquieres

        J’ai failli oublier quelques détails de taille :

        1/ le bloc motorisation se monte sur un cylindre européen via une fixation à la clé. Il faut faire attention à prendre de préférence un cylindre qui autorise une clé de l’intérieur comme de l’extérieur sinon, on perd l’intérêt de pouvoir utiliser la clé mécanique en secours.
        2/ Le système met en route un embrayage que nous avons inventé de sorte que le moteur n’est pas enclenché si on active le bouton pour la sortie de manière manuelle (sécurité incendie oblige).
        3/ Comme on le voit dans le film, le bloc moteur est très puissant de sorte qu’il fonctionne aussi avec des portes blindées multi-points. On n’arrive qu’avec difficulté à l’empêcher de tourner à la main ce qui permet d’actionner le système même si le mécanisme de la serrure est un peu dur, grippé ou simplement que les pênes forcent à rentrer dans leur logement (porte légèrement affaissée).

        Bref, s’il y a des gens intéressés ce pourrait être sympa de ressortir ce proto des tiroirs.

        Répondre
  20. Foudre

    Juste génial comme d’habitude :)
    J’essaye de réaliser ça dès demain :P

    Répondre
  21. seb

    « Votre chérie ne pourra rentrer que si elle a sortis les poubelles » … :) Enfin de la domotique qui répond aux besoins réels du quotidien !
    Dans la même veine, on pourrait coupler l’ouverture de la gâche avec un lecteur code barre. Ainsi, si madame veut rentrer à la maison , elle devra scanner le code barre du pack de Heineken, ce qui vous garanti un minimum de réserve vital au frigo. :D

    Sinon l’utilisation du bluetooth me laisse dubitatif… Sur mes différents précieux, le bluetooth allumé sur ON en permanence, ça m’a toujours fait fondre la batterie comme une glace à la neige au soleil, contrairement au WIFI. Pour ceux qui comme moi on un forfait de « prolo », et laisse leur wifi de téléphone en permance sur ON avec les codes FAI qui vont bien, on pourrait aussi se servir du wifi de la maison? Une fois le système de la gache relié au raspberry , il suffira que le telephone detecte le wifi de la maison pour envoyer une trame (avec un code) au serveur (raspberry) qui donnera l’ordre d’ouverture de la gache. Avec l’application Tasker, il n’y aurait meme pas besoin de développer le moindre bout de code java.
    Ou alors si tu veux rentabiliser le lourd investissement que tu as fait dans le module bluetooth, Tasker pourrait mettre sur ON le bluetooth et lancer ton appli, dès qu’il détecte le WIFI de la maison …

    Comme c’est mon premier commentaire et que te lis depuis des mois, un grand merci pour tes articles :D toujours un plaisir de les lire.

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Sur tes précieux la gestion logiciel doit être très étrange… En effet le bluetooth consomme 15 à 20 fois moins que le wifi (en raison de sa petite portée essentiellement mais pas que), c’est même ce qui fait l’une de ses grandes forces : 100 m ne consomme que 100 mW, sur 10m (l’implémentation la plus courante) en mode full duplex, cette consommation tombe à environ 20 mW.

      C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles j’utilise cette techno :) et que je n’utiliserais pas le wifi (ce serait du gâchis d’énergie vu la petite quantité d’info et la petit portée nécessaire)

      Si ton wifi consomme moins que ton bluetooth ça ne viens certainement pas de la techno (peut être plus des logiciels qui l’utilisent… ?)

      pas de quoi pour les articles :)

      Répondre
      1. seb

        Tu as sûrement raison, le bluetooth a lui seul ne peut expliquer une telle décharge sur le téléphone.
        Si j’ai bien compris, à chaque fois que notre téléphone va entrer dans la zone de couverture du module bluetooth, cela va faire fonctionner le système de la gâche électrique. Que l’on soit à l’extérieur mais aussi à l’intérieur de la maison. Cela veut dire aussi que si une personne vient à sonner à la porte et que l’on se trouve à l’intérieur, en se rapprochant de cette porte pour demander qui est ce, le système bluetooth se mettra en action et permettra à la personne à l’extérieur de pouvoir potentiellement rentrer en poussant la porte ?

        Répondre
    2. Remi Jonquieres

      Bravo pour ce blog. Je me suis fait moi aussi la réflexion que le Wifi était plus souvent en marche que le Bluetooth sur un Smartphone. Mais à part ça, bravo encore !

      Répondre
  22. Franck

    Salut a toi grand gourou (t’es pas un dieu mais je vais te vouer une secte).

    Terrible tous tes tutos. Merci pour ce formidable travail que tu abats.
    Grace à toi (ou à cause de toi selon ma femme qui a mis ta tète à prix) je me suis mis à la domotique et même à la programmation (15 ans que je faisais tout pour l’éviter).

    – Ce tuto ne figure pas dans ta liste domotique raspberry (elle s’arrête à 21) . C’est normal ou c’est une erreur ?
    – Y aurait il moyen de faire des prises radiocommandées via Bluetooth au lieu du module 433 Mhz ?

    Merci encore

    Franck

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Effectivement pour le sommaire je l’ai oublié merci :)
      concernant le Bluetooth, oui c’est possible, coté prise il suffit de reprendre ce tuto et de mettre ta lampe ou ta sortie de prise à la place de la gache, coté rpi c’est un peu plus compliqué puisqu’il te faut acheter un emetteur bluetooth (tu peux prendre le même que cleui de la porte) et le relier aux pin serie du rpi, la ou ça se gâte c’est que c’est super chiant d’activer les pin serie et de s’en servir sous rpi.

      Répondre
  23. Foudre

    Peut on ouvrir la porte avec un Iphone ?
    Merci d’avance

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      oui mais il faut developper l’application qui envoie le code sous iphone (simple appli qui se connecte au bluetooth de la porte et envoie le code à 4 chiffres)

      Répondre
      1. Renondedju

        Vive apple !
        (Je commence à le regretter sérieusement) T_T

        Répondre
  24. K-You

    Salut salut !
    Tout d’abord, merci pour ce tuto ! :D (et les autres :p)

    J’avais juste une question matérielle, j’ai du mal à trouver le composant décomposant (u_u) l’arrivée du transfo 220V/12V en fils électriques pour le connecter au composant adaptant le 12V => 5V :x donc si quelqu’un pouvait m’indiquer les mots clés à utiliser pour chercher ça sur google je lui en serai fort reconnaissant :D (j’arrive même pas à formuler ma question ahah :x )

    (après j’ai pas encore reçu le transfo donc rien ne presse x) )

    Merci d’avance !
    et vivement la suite :p

    Répondre
    1. K-You

      J’ai rien dit en fait, j’ai allumé mon cerveau et j’ai trouvé comme un grand x)
      c’est dur en soirée :x

      Répondre
  25. Lord Titiz

    Bonjour Idleman

    Encore merci pour tes tutos,

    Juste pour info: pas mal de plugins sur le market YANA ne sont pas disponible pour le telechargement (dossier manquant dans /plugins/) nottament les plugins récents (MPD, Freebox, Dimmer,…)

    Répondre
  26. H3

    Juste pour info, c’est « hurler au quatre vents » et pas « hurler au quatre ventres »… Mais j’me suis quand même bien marré !

    Répondre
  27. Drak

    Bonjour,
    Super tuto comme d’hab.
    La carte blutooth peut-elle être utilisées sans arduino, uniquement via le rasp ?
    Merci !

    Répondre
  28. Flash86

    Salut à tous,

    Un petit soucis, je n’arrive pas à installer l’appli android, j’ai bien cocher « Sources inconnues ». A chaque fois installation échoué.
    Une précision au cas ou, je suis sur un galaxy note 2 en 4.3

    Répondre
    1. Alex

      J’ai le même problème sur mon Galaxy S3 qui est en Android 4.3 il me marque  » Application non installé « 

      Répondre
  29. Nicolas Colsoul

    Salut Idle,
    J’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires, mais la première chose qui m’est venue à l’idée
    c’est « pourquoi ne pas utiliser le bluetooth du Raspberry Pi ? ». J’ai déjà utilisé une clé bluetooth, ça coûte
    aussi 3$ sur eBay China et ça t’éviterais un tas d’emmerde ! Et surtout une liaison directe avec le Pi!
    Un changement de mot de passe en ligne, etc ! Çà fait quand même lourd d’utiliser un Atmega juste pour ça :p
    Et le « module bluetooth » que tu as acheté, n’est-il pas directement connectable en IN au Pi ?
    Y’a encore pas mal de trucs qu’on pourrait faire pour simplifier ton montage !

    Sinon super tuto, comme d’habitude avec beaucoup d’humour, c’est ça qu’on aime !
    Bonne continuation !

    Répondre
  30. Sacha

    Hey ! Bravo pour ce tuto ! Je l’attendais avec impatience ! :)
    Par contre dans le schéma du montage, tu utilises le régulateur de tension pour transformer le 12V en 5V mais tu ne lui mets pas de masse? Est-ce normal ?

    Continue comme ça ! Je suis impatient de découvrir ce qui se cache dans ton prochain article :)

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Effectivement sur le schéma j’ai oublié la masse reliant le régulateur à la masse de l’atmega, c’est corrigé merci :)

      Répondre
  31. Paul C

    Bonjour,
    super tuto et vidéo super sympa !
    Si il te faut un convertisseur pour video, prends Format Factory. Je trouve que c’est le meilleur : il convertit tout en tout, les musiques, les videos, les images,… et il est totalement gratuit ! Sauf que je ne l’utilise plus car il n’existe que sous Windows, et je suis passé sur Mac il y a 3 ans, et si il y avait un logiciel que je regretterai, ce serait celui-ci !
    PS : Je tiens à dire que je ne suis en aucun cas affilié avec eux, je suis juste un utilisateur lambda qui aime partager des infos quand elles sont bonnes !

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Il me semblait l’avoir essayé et avoir un un problème assez gênant avec le soft, mais dans le doute je vais le retélécharger merci :)

      Répondre
  32. Snoopyjackson

    Blog vraiment intéressant ! Tes tutos sont excellents. Continue, impatient de voir la suite. Que nous réserves tu pour la suite ? :D

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      La partie 2 :D ! Après je ne sais pas j’ai 10 projets en tête (gérer sa domotique par la pensée, gérer un système d’electro vannes, gérer des servos moteurs, gérer un distributeur de nourriture etc.. etc…) mais il faut que j’en choisisse un pour me concentrer dessus

      Répondre
  33. Guilloux Nicolas

    Salutations !

    Eh bonhomme ? Tu t’es surpassé là !
    Joli chat.
    Pour la partie Bluetooth, j’me remets sur Yana pendant les vacances d’été. Sinon, j’ai un compte dev Android, vu que j’ai publié Yana sur le store. Envoie moi ton compte Gmail et je t’intègre dans les dev de ce compte, histoire de tout fusionner en un.

    Bisous bisous, heureux de voir que tu as repris activité et que ton sens de l’humour est bien présent.
    Nover

    Répondre
  34. SpinS

    Salut,

    En cas de problème électrique ou autre, je pense que le mieux c’est de laisser une poignée qu’à l’intérieur afin de pouvoir tout de même ouvrir la porte même si la gâche est en position fermée ; redondance oblige … Si c’est pas grave pour toi, tu pourrait même rajouter des solenoids pull type afin de faire plusieurs points de fermetures genre grosse porte blindée.

    Je souhaite utiliser ton système et le modifier légèrement. Je te fais pars de mes idées :

    Je vais coupler mon archi à SARAH et à ce système bluetooth et lorsque je sortirais et dirais « SARAH je sors … », l’alarme s’enclenchera et seulement 2min après la fermeture de la porte (capteur à effet de hall), je pourrai utiliser le bluetooth afin d’ouvrir la porte et désactiver l’alarme (plus sécure ^^ car si en partant la gâche se ré-ouvre et que quelqu’un ouvre la porte …). Lorsque je serais à l’intérieur et donc que l’alarme sera éteinte, il n’y aura pas d’ouverture par bluetooth. Et j’ai pensais aussi à distinguer le portable de ma copine avec le mien afin de personnaliser SARAH « Bonjour SpinS ou bonjour la casse noisette … ».

    Je suis en pleins dev et je te remercie vraiment pour la qualité de t’es tutos. Je vais en utiliser pleins voici en bref mon projet :

    – Echange avec Chacon Di O pour des lampes, prises, stores, pompe fontaine et valve électrique pour l’arrosage (couplée à un pluviomètre ou un capteur d’humidité afin d’arroser que si nécessaire).
    – Émetteur radio couplé à l’ATmega afin de transmettre la température et l’humidité de l’intérieur et de l’extérieur.
    – Émetteur radio couplé à l’ATmega afin de transmettre la position des capteurs à effet de hall positionnés sur chaque fenêtres et portes pour le système d’alarme.
    – Récepteur radio couplé à l’ATmega et deux relais afin de contrôler d’une part ma machine à café pour café court ou café long et d’autre part mon robot aspirateur afin d’ordonner à SARAH de passer l’aspirateur :) ).
    – SARAH + Kinect (contrôle de la domotique, de l’alarme, de la TV, capture vidéo, envoi mail et SMS par email (OVH) et émission d’un son genre « intrusion détecté, nous contactons la gendarmerie … » si détection de mouvement quand l’alarme est sur ON …)
    – Un Domogik afin de contrôler tous ça via une interface web de chez moi ou de l’extérieur ou d’une tablette Android chinoise accrochée au mur.
    – Un serveur VPN (merci Free) pour sécuriser mes accès de l’extérieur.

    Je te ferai parvenir ma doc technique une fois mon projet achevé ;).

    Cordialement, SpinS.

    Répondre
  35. Grégoire

    Salutation

    Tout d’abord, je tiens à te féliciter pour tous ces tutos ! C’est vraiment du bon boulot !

    J’ai régulièrement utilisé des 7805, mais normalement dans la doc il t’explique de mettre 2 condensateurs : 1 entre la masse et l’alim du transfo et l’autre entre la masse et ta sortie 5V.
    Je pense que pour cette utilisation la différence ne se voit pas, mais cela permet de lisser la tension et de perdre l’oscillation autour du 5V, visible avec un bon oscilloscope.
    Je connais pas assez bien l’atmega mais je sais que certains composants n’aiment vraiment pas la variation de tension de leur alim, même sur quelques mV.

    Répondre
  36. moi4012

    bonjour,
    je veis me lancer dans la programmation sur atmega et je voulais savoir si il y avait une différence sur un programme qui tourne sur un Arduino UNO et un prog qui tourne sur un atmega 328 tout seul

    et dans ce cas, quelles sont les correspondance des pins Arduino UNO / atmega 328

    merci d’avance

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Coucou, l’arduino uno n’est ni plus ni moins qu’un atmega328 sur une plateforme de dev, donc non aucune différence.
      Tu peux trouver les correspondances en tapant atmega328 sr google image, il y a des schema très bien fait et clairs.

      Répondre
  37. yoonie

    Salut salut

    pour commencer, un grand merci pour ces tuto, qui multiplient à chaque fois les possibilités offertes par le pi, le tout en apprenant l’usage de composants pas forcément utilisés par le commun des mortels ^^

    Une petite question cependant :

    la création de modules spécifiques comme la prise radio ou la sonde de température radio sont réellement un plus dans une installation domotique, car on imagine pouvoir créer n’importe quel type de module, même non existant dans le commerce. Par contre, le tout fonctionnant en 433.92Mhz, est il possible de les utiliser directement avec un périphérique de type RFXCom? si quelqu’un a déjà testé, ça m’intéresse. Utilisant pour le moment un raspi couplé à domoticz, la gestion de ce type de modules serait réellement un plus dans la liberté d’action.

    Merci d’avance ^^

    Répondre
  38. patsour

    Salut

    Bien ton blog, j’y ai trouvé plein d’idées :D
    Une question pour t’a porte, lorsque tu est rentré dans l’appart et que tu te balade avec ton smartphone qui dit « je suis là, je suis là, … »
    Comment la serrure réponds ?
    C’est un truc du genre  » t’est déjà entrée, va te faire … » ou elle joue les castagnettes en s’ouvrant/fermant au gré des timers ?
    J’avoue que j’aimerais bien connaître t’a solution, moi j’étais plutôt parti sur du RFID mais faut quand même sortir la clé et la mettre proche du capteur (ça évite les castagnettes), sans compter que c’est malgré tout pas très « sécure » vu que l’on peu trouver (en chine of course) des cartes où tu peu programmer l’ID de la carte (bon c’est pour un balaise de la bricole, mais y en a qui lisent les blogs) :)

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Pour le moment le code d’envois est manuel.
      Lorsque je l’aurais mis en auto, je pense que je placerais les clauses suivantes :

      – Lors que le téléphone capte la porte après plus de x minutes (disons 15 à étalonner) on considérè que tu es partis de chez toi
      – Si tu es en mode « partis de chez toi » et que tu capte la porte, tu envois le signal 3 fois d’affilée (on est jamais a l’abris que les 2 première fois tu n’ai pas eu le temps d’arriver a la porte ou que le signal soit mal passé) puis tu t’arrette d’envoyer jusqu’a être revenu en mode « hors de chez toi » a savoir aucune présence de la porte depuis au moins 15 min.

      Un bouton « forcer l’envois » reste disponible manuellement en cas de problème d’ouverture automatique.

      Il y a aussi la solution de placer des barrieres infra rouge dans l’allées, plus précis mais plus violent quesution hardware ^^

      Répondre
      1. patsour

        Salut
        J’avais aussi pensé à un timer, mais c’est difficile pour moi de l’appliquer car j’habite au rdc et l’entrée est proche de la porte de l’immeuble, en plus la voiture est devant l’appart. Donc je suis détecté dés que j’arrive et si je décharge (les courses par ex) je crois bien que la porte va plus savoir elle en est (j’ai pas testé si j’avais des « trou » de réception dans le parcours, y’a des chances pour que je ne passe pas en mode « hors de chez soi »).
        Il faudrait pouvoir ouvrir la porte en fonction d’une certaine puissance d’émission, mais je ne sais pas si c’est possible. Mon récepteur bluetooth ne fournie que du ascii par liaison série.
        J’ai un capteur de contact 433mHz pour l’alarme sur la porte, je crois bien que je vais ajouter un récepteur sur mon arduino.
        Il me restera plus qu’à cracker le code du capteur, y ‘a de bon tuto pour ça.
        Bref pas facile de trouver un solution fiable et « simple » et quand tu as les mains prises par les paquets, t’apprécie un porte qui s’ouvre seule.
        Bonne suite à toi !

        Répondre
  39. zurbo

    juste un truc concernant ton régulateur tu va utiliser un de la série L78xx ? car je sais pas combien consomme ton montage sur le 5v mais il faudra probablement lui ajouter un radiateur

    Répondre
  40. Jovial

    Hello

    la serrure qui s’ouvre par non alimentation, si je coupe l’arrivée courant je rentre, donc plus ce type ; http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/serrure-electrique-2-fils-extel-we-5001-2-bis-e27697
    Pour le bluethooh on peut mesurer le signal,à voir cette appli :https://play.google.com/store/apps/details?id=com.nakaborigawa.sakaigawa
    Une idée serai de combiner la détection bluetooh avec le dévérouillage de l’écran tactile.
    Ou mieux mettre une camera à la place du judas, avec reconnaissance facial et surveillance anti-terroriste des voisins…Avec un peu de chance Snowden va mettre du code à disposition.

    Je trouve trouve que ton panda a un caractère d’ours , mauvaise influence ou quoi ?

    Bon , je te paye une bière et un peu de matière 1ere

    Bye Jluc

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Eristoff est bipolaire, mais ça se soigne pas trop mal aujourd’hui, et puis il fait 10 cm alors j’arrive encore à le mater (cf intro video du tuto 23).
      Merci pour la binouze et les compléments d’infos :)

      Répondre
  41. UrgSerru

    Merci pour vos publications, qui sont toujours un vrais tutoriel. Je fais le suivi de tout ce que vous publiez. Un grand Bravo.

    Répondre
  42. serrande

    Merci pour le Tutorial mais j’ai une question : Peut-on ouvrir la porte avec un Samsung S4 ?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      A partir du moment ou tu as android et le bluetooth, oui.

      Répondre
  43. copoto

    Salut super tuto,
    je voulais savoir comment on fait quand on veux fermer la porte si on n’est de l’autre coté de la porte et que l’on ne peut pas le soulever ?

    Merci et j’ai hate quil y est des nouveaux tutos !

    Répondre
  44. copoto

    Bonjour super tuto comme toujours, mais j’ai un petit probleme c’est que l’application me met quand j’essaye de l’installer « application non installé » ducoup je ne sais pas trop comment faire et je crois que c’est depuis la derniere version de l’appli.

    Merci

    Répondre
  45. Raph

    Votre commentaire est en attente de validation.
    suite à un misérable erreur de post :siffle: je reposte au bon endroit :D

    Salut,

    J’ai téléchargé ton appli Bluetooth pour androïd mais elle ne veux pas s’installer.
    Elle me dis simplement “application non installée”.
    Quel est la version minimale androïd a avoir?

    Merci

    Répondre
  46. Dxmxtrx

    Super tutos,

    Mais pas convaincu sur l’utilisation du bluetooth… Si t’as plus de batterie ? t’as l’air d’un con, d’autant plus que tu peux pas appeler un serrurier …

    Ou alors j’ai loupé une étape ?

    J’ai pas donné l’exemple de l’oubli de son téléphone parce que des clés c’est pareil…

    Salutations domotisés,

    Répondre
  47. Lionel

    Bonjour,

    Sympa le tuto. Les bluesmirf ne sont pas compatible avec les iPhones …. Je conseil les module SH_H4. C’est en BLE pas trop chère.

    Comment on fait pour sécuriser son système ? Changer le MDP and co ?

    Merci d’avance

    Répondre
  48. jeandaniel

    Bonjour,
    Super tuto ! cela marche à merveille !
    Etant programmeur logiciel et débutant en électronique, ton blog est parfait, tout est très bien détaillé.

    Un petit point au niveau du code Arduino :
    Si on se trompe de mot de passe c’est fichu !
    Tu réinitialises les variables uniquement si le code est correct :)
    J’ai donc déplacer la réinitalisation des variables au dessous du bloc if.

    La carte bluetooth que je possède ( BC04-B) n’a pas l’air d’être détecté sur mon iphone.. alors que cela marche parfaitement sur mon windows phone.

    Merci encore !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Xo ^_^ :siffle: :p :-( :evil: oO :) T_T <3 :D more »