Raspberry PI ~ 08 : Jouer avec les ondes radio

Ce post est le huitième d’une liste de tutoriels sur le raspberry PI, cliquez ici pour accéder au sommaire ! :D

Je vous avertis tout de suite, ce tuto est encore trop jeune pour aboutir sur une application concrète, il sera donc édité en deux parties.

Le but de ce tuto en deux partie est simple : faire de la domotique pas cher avec le raspberry PI et par ondes radio.

Les ondes radio ont de nombreux avantages et quelques inconvénients, nous verrons lesquels (mais je suis sûr que vous devinez bandes de ptit coquins).

Cette première partie expliquera comment émettre et recevoir des ondes hertziennes avec le raspberry PI (en passant par une brève piqure de rappel de notions du collège que je pensais pourtant avoir soigneusement refoulées).

Deux minutes de théorie ultra vulgarisée :

Une onde radio c’est une onde électromagnétique qui, comme son nom l’indique, ondule….(si vous êtes déjà perdu, souriez et hochez la tête on y verra que du feu).

Plus l’onde ondule vite, plus sa fréquence est dite “haute” et réciproquement. (j’entends au loin mon prof de physique s’étrangler de honte devant ma vulgarisation hérétique du phénomène).

En gros une onde ressemble à ça :

Si on augmente sa fréquence ça donne un truc comme ça :

Si on la baisse :

(Merci a FramboisePI qui m’a fournis les graphique plus jolis que mes vieux gribouillis !)

…bref zavez compris le principe, ça ne vous servira a rien dans cette première partie, en revanche ça sera utile plus tard

Pour la petite précision, une fréquence à pour unité le hertz et se mesure grâce à la formule f = 1/T

car c’est le temps que que met l’onde à faire une tite ondulation (nommée période si je ne m’abuse, sur la troisième photo l’onde n’a fait qu’une période en 1s on peux donc pensez que c’est une onde d’un hertz mais la je vous dis peut être une grosse connerie donc amis élétr(oni)ciens n’hésitez pas a me clasher dans les commentaires )

Plus la fréquence est haute, plus on peu passer d’information rapidement, mais plus l’onde est courte (ne me demandez pas pourquoi)

Trêve de théorie chiante ! Passons à l’action !

Nous, nous allons utiliser une fréquence de 433,92 Mhz, ça n’est pas complètement innocent :

  1. 433,92 Mhz c’est une sorte de standard utilisé par de nombreux portails, stores, ouvertures centralisées, prises télécommandées etc… (vous commencez a voir l’intérêt du truc?)
  2. 433,92 Mhz c’est suffisamment haut comme fréquence pour envoyer quelques infos rapidement, et suffisamment bas pour que ça atteigne une trentaine de mètres de portée (voir plus avec antennes).
  3. 433,92 Mhz est compatible avec les récepteurs domotique low cost Chacon dont nous parlerons plus tard
  4. 433,92 Mhz C’est la radio qu’écoute tout les jours chuck norris dans son bain avec son canard qui fait pouic pouic (ok, il lui faut une bonne ouïe mais on parle de chuck !!)

Le matos !!

Hé oui, il nous faudra encore investir dans cette étape, mais rassurez vous ça reste abordable ! Nous allons simplement acheter un kit émetteur/récepteur 433,92 Mhz

J’ai acheté le mien sur conrad pour 15,95€ mais déjà a l’époque c’était de l’arnaque, et aujourd’hui ils l’ont encore augmenté, donc je vous conseille plutot ce modèle sur ebay à …1,5€ qui est exactement le même (à une patte près, dont nous ne nous servirons pas)

Les schémas ci dessous sont pour le conrad, c’est quasiment similaire avec celui d’ebay mais la position des pattes n’est pas la même, donc fiez vous aux inscriptions « gnd », « data » et « vcc » pour faire les branchements corrects (ou alors acceptez de vous faire enfler de 13.5€ ^^)

Il faut faudra bien sûr vous munir de vôtre fidèle raspberry PI en complément et ça sera tout pour cette première partie de tuto.

Les branchements

C’est tellement enfantin que j’irais presque vous laisser lire la doc, mais comme je déteste lire les docs, je vais vous épargner ça…

Nous allons brancher le récepteur sur une PIN GPIO du raspberry et l’émetteur sur une autre pin.

Comme je suis un goret j’utilise encore une fois le jus du raspberry (wha le super jeux de mots qui tue !)  pour alimenter l’émetteur et le récepteur mais je vous conseille vivement d’utiliser une alim 5v externe si vous voulez utiliser ce montage sur la durée…

Pourquoi? Et bien surtout pour une histoire de portée qui dépends du jus envoyé dans les cartes radio, plus vous alimenterez les cartes (en respectant le voltage max sur la fiche technique quand même, hein bande de gaufres :p) pour vous aurez de portée.

Du coup comme le rpi alimente comme un naze (c’est l’une des grosse faiblesse de ce magnifique engin) il est possible que vous ayiez une portée minime (parfois quelques centimètres la ou vous devriez avoir 100 m, ça rigole pas) du coup pensez alim externe, mangez alim externe, vivez alim externe.

Commençons par notre émetteur, petit bout de métal trop mimi qui tient sur le pouce :

image

Comme vous le voyez : trois fils a souder : le fil 5V (fil qui fait bzz bzz) en rouge à relier a la borne 5V du raspberry (borne 2), la masse en noir à relier a la borne de masse du raspberry (borne 6) et enfin la borne d’état logique (0 ou 1) à relier a un PIN GPIO valide (nous choisirons le 7, c’est une valeur sûre :p)

ça donne ce montage la :

image

Toujours en forme ? Bien ! Passons au récepteur !!!

image

De gauche a droite : le fil jaune = borne logique (0 ou 1) a relier au pin 13 du raspberry, le fil rouge = la phase, à relier a la borne 5V du raspberry, et le fil noir = la masse à relier à la masse du raspberry (c’est presque monotone tellement ya pas de challenge T_T)

Vous avez compris,  on vas le brancher exactement pareil que l’émetteur ( fil 5V et masse) mais sur une pin GPIO différente pour la borne logique :

image

Notez bien que j’ai pris le(la) pin 13 parce que je suis un grand superstitieux mais libre à vous de choisir une autre des 8 bornes dispo si vous le souhaitez.

Votre montage est maintenant terminé, plusieurs façon de le tester :

  1. Relier une diode entre la masse et la borne logique du récepteur, cette diode clignotera à chaque fois que vous recevrez un signal
  2. Relier une diode entre la masse et la borne logique de l’émetteur, cette diode clignotera à chaque fois que vous enverrez un signal
  3. Créer un programme (php par exemple) avec une boucle qui pendant 10 secondes vas flooder le “gpio read 2” (2 correspondant a la borne physique 13) afin d’obtenir le(s) signal(aux) capté(s)

Notez bien que si vous n’habitez pas la tchétchénie, il est possible que votre récepteur reçoive plein de signaux en continu alors que vous n’émettez pas, en effet de très nombreux appareil utilisant cette fréquence il est possible que vous receviez des émissions en 433,92 mhz de votre voisin ou même de votre  téléphone fixe sans fil (ou que sais je encore ^^).

Notez bien ² : La méthode de test la plus probante est encore de placer des led aux endroits que je vous ai indiqué, vous pourrez alors vous amuser a tester si vos clés de garages, vos interrupteurs de stores et autres diverses télécommandes font s’affoler la diode du récepteur quand vous les actionnez :

si c’est le cas : vos machines sont en 433 mhz et nous pourrons bientôt les piloter depuis le Raspberry (enfin, si j’arrive a me dépatouiller avec la suite du tuto évidemment ;p) personnellement, la porte du garage de ma résidence ainsi que la voiture de ma copine sont sur du 433,92 (hurk hurk hurk j’en connais un qui vas enfin prendre le contrôle de ce taudis). Notez (encore) que certain réseaux radio sont sécurisé avec des signaux changeants, surtout sur les voitures récentes, cas dans lequel nous ne pourront pas piloter l’engin.

Encore une dernière recommandation : ne soyez pas aussi con que moi, n’essayez pas d’isoler votre récepteur des signaux extérieurs en l’entourant de papier alu XD, je sais pas pourquoi dans ma tête le papier alu c’était pas conducteur de chaleur donc ça conduisait pas le courant non plus, résultat : j’ai niqué un port USB et mon RPI à fait la gueule un certain temps.

Si vous avez des problèmes de portées, de gros parasites, ou de mauvaise communication, pensez a faire ces deux choses :

  • Prendre une alim externe pour les cartes radio et les l’alimenter au maximum de ce qu’elles sont capables de faire (cf la clause « voltage max » de fiche technique, souvent c’est entre 5 et 12V)
  • Souder un fil conducteur de 16.45 cm a l’émetteur et au récepteur pour servir d’antennes.

Avec ces deux points, vous pouvez passer de quelques centimètres à plusieurs centaines de mètres de portée, la différence est vraiment flagrante.

Merci a Yann PONSAR pour ses précieux tuyaux sur le sujet :)

Dans le prochain tuto nous verrons pourquoi et comment générer un signal 32 bit capable d’allumer et d’éteindre tous les récepteur de la gamme chacon (sorte de relais récepteurs radio a bas prix qui s’adaptent a votre appart/maison sans avoir a couper ou casser quoique ce soit)

Article rédigé par Idleman

152 réflexions au sujet de « Raspberry PI ~ 08 : Jouer avec les ondes radio »

  1. supperdd

    Ça a l aire super cool des que j ai 15€(+ le prix des prises chacon) je test ,
    J attend la suite avec impatience :-D

    Répondre
  2. H3

    Sympa, et je te rassure en tant qu’électronicien, tu n’as pas dit d’énormités. :)

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Omg j’ignorais que tu était électronicien! Si j’avais sû je t’aurais bombardé de questions !! Ca te dérangerais qu’on discutte un peu par mail afin que tu eclaircisse certains points flou dans ma compréhension des ondes? :)

      Répondre
  3. flo

    yeah!!!
    cool ce montage!
    moi je me suis acheté un Rpi pour faire de la domotique contrôlée par mon iphone via open remote.

    va voir le site openremote.org

    il y a un million de trucs a commander!!
    have fun!

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Ca peut être interessant en effet, ils fournissent le matériel en parrallèle ? Le logiciel contient il une lib de reconnaissance + synthèse vocale? Car c’est surtout cette partie qui me fait défaut pour le côté logiciel, le reste je peux développer à ma sauce

      Répondre
      1. Flo

        Je suis une quiche en programmation (je suis seulement capable de copier les tutos sur internet)
        Mais pour la synthèse vocale j’utilise Google translate. Tu peut faire parler n’importe quel device qui va sur internet et qui a une carte son.

        Open remote arrive à me parler sur iPad et iPhone sans souci!

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Google Translate n’est pas une solution intéressante pour mon projet, je ne souhaite pas être dépendant d’un web service car cela signifie d’une part qu’il faut avoir internet en permanence (free merde et hop, je n’ai plus le contrôle de rien) et également que j’envoie toutes mes bandes son de mon appart à un service sur lequel je n’ai aucun contrôle, sans compter le temps qu’il faut pour envoyer la bande son par le net et recevoir la réponse.

          Bref, je pense qu’il est plus intéressant de se cantonner à une lib moins à jour mais plus locale :), pour le moment j’utilise celle de windows, ça n’est pas le top car assez verrouillé, mais ça a le mérite d’être local, d’intégrer la reco+la synthèse, d’être facilement configurable et de bien fonctionner.

          Après si je pouvais trouver un truc aussi efficace et un peu plus open je ne dirais pas non ^^

          Répondre
          1. Walane

            Absolument c’est cool de ne pas dépendre du Web. Et ce qui serait génial ça serait de pouvoir utiliser la reconaissance vocale sous linux.

          2. Idleman Auteur de l’article

            C’est tout à fait possible via des librairies comme cmu sphinx, mais c’est bien moins performant que les librairies d’apple, google et microsoft pour le moment malheureusement :).

            Après si tu n’a pas peur des webservices, tu peux facilement créer un script bash qui vas interroger google speech direct depuis ton rpi, je ferais peut être un yuri alternatif un de ces 4 pour les gens qui se foutent d’utiliser un webservice.

          3. Walane

            J’ai voulu essayer mais sur Mac y’a pas la commande « arecord » et j’avais la flemme d’enregistrer un fichier wav. J’essayerais quand j’aurais mon RPI ;)

            Mais dans le script bash comment tu détectes que la personne a arrêter de parler par exemple ?

          4. Walane

            Merci beaucoup je regarde ça ce soir !

  4. darkvodka

    Salut,

    J’ai aussi un rasp et je compte me mettre prochainement à la domotique.
    J’aimerais pouvoir gérer les lumières de toute ma maison.
    Pour la partie software, pas de soucis.

    Par contre, niveau hardware je ne vois pas trop comment faire ça.
    Plus précisément, comment réunir les lampes aux raspberry à moins de passer des câbles dans toute maison pour les brancher à la carte relay du précédent article.
    Y a t’il un système avec onde me permettant de faire ceci?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Ben c’est l’objet de mon prochain tuto : gérer les lampes non plus avec des relais mais par ondes radio en envoyant un signal de 32 bits sur une fréquence de 433 mhz.

      J’ai pas mal de pistes mais beaucoup de choses me bloquent encore : conrad et la poste se sont ligué pour retarder au max l’envoie du matériel qu’il me faut pour continuer mes recherches, j’ai du mal a emmettre le bon signal assez rapidement car il faut une précision a la microseconde près et le temps d’exécution de mon script gêne le processus et enfin je reçois tellement de signaux parasites avec mon recepteur que je ne peux pas tenter de copier le moindre signal pour le moment.

      Bref, je suis un peu embourbé mais je me soigne, je suis actuellement en contact avec un électronicien, un geek arduino et un hackerspace bordelais pour résoudre mon problème ^^

      Répondre
      1. darkvodka

        Ok super :) J’attends ton prochain tuto avec impatience alors !
        Merci pour ta réponse.

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Salut darkvodka !

          Très intéressant merci pour l’info !! :D

          Malheureusement le tuto traite plus de la partie matérielle que de la génération du signal en lui même, de plus il utilise les cartes arduino qui gèrent très bien le temps réel, ce qui n’est pas le cas du RPI (ce qui risque d’ailleurs de me faire passer par une arduino à greffer sur le rpi), enfin il utilise des récepteurs maisons qui coûtent à peine moins cher que les chacon et qui sont bien plus brouillons (moins adaptatif à l’architecture électrique, alim non intégrée, prends de la place etc…) bref il y a quelques couacs concernant mon projet cela dit c’est une réelle alternative a mon projet (et bien fonctionnelle celle ci ^^)

          Répondre
          1. darkvodka

            Quand tu parle de temps réel, recompiler le noyau linux en mode temps réel ne suffirait pas ?

          2. Idleman Auteur de l’article

            Recompiler raspian en mode temps réel résolverais le problème très certainement oui, mais c’est en dehors de mes compétences :)

          3. Idleman Auteur de l’article

            Pourquoi pas, reste a voir le prix des xbee et sa compatibilité avec les protocole home easy pour chacon :)

  5. Ping : Raspberry PI ~ 07 : Allumer/éteindre une vraie lampe OU comment faire de la domotique low cost. | IdleBlog

  6. francois

    Un blog passionnant sur le Raspberry ! merci beaucoup
    Juste une toute pitite remarque sur le terme employé : phase pour le +5v.
    On parle de phase en alternatif, pas en continu.
    Je reviendrai souvent voir les nouveautés sur ton site
    Bonne continuation
    Cordialement
    François
    http://www.framboise314.fr

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Merci pour la précision :), du coup je me demande comment on appelle l’alim lorsque c’est du continue XD. Bon j’ai mis le fil 5V comme ça je suis sûr de ne pas me tormper :p

      Répondre
      1. Baltox

        On doit l’appeler borne positive peut être… A confirmer
        Bon sinon je voulais savoir si tu pensais faire (dans un futur assez proche) un tuto sur la récupération de la température via un capteur analogique.
        Sinon connait tu des tutos permettant de le faire ?
        J’ai trouvé celui ci qui est pas mal : http://learn.adafruit.com/send-raspberry-pi-data-to-cosm
        mais la récupération des données ce fait en python et je ne connais que très peu cet animal sauvage..

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Je compte bien faire un tuto sur la construction d’une sonde de température oui, mais j’utiliserais du digital en lieu et place de l’analogique.

          Premièrement parce que le rpi n’a pas de port analogique, mais aussi parce que le digital est plus précis.

          En revanche il faut reconnaitre que les capteurs analogiques sont très simples a gérer : pour la plupart, ils résistent a 0.1 V par degré (Celsius ou Fahrenheit je ne sais plus)), la conversion est donc très simple a faire, pas besoin de librairies ou de code lourd pour ça, je te conseille donc de partir sur ces modèles analogiques la :)

          Répondre
          1. Idleman Auteur de l’article

            Pas mal mais un peu cher ^^, je me suis orienté sur un DS18B20 de mon coté, c’est low cost et c’est assez précis (car digital) en revanche c’est très chiant à gérer depuis le code :)

          2. Baltox

            Ok, j’attends ta vidéo avec impatiente !

    1. Idleman Auteur de l’article

      Intéressant je vais mater ça ce soir merci pour l’ajout :), pour le moment j’utilise la lib de crosoft qui n’est pas mal dans le sens ou elle regroupe la synthèse et la reconnaissance et qu’en plus elle ne necessite pas le web pour fonctionner.

      Je suis en train d’écrire un truc a ce sujet sur le wiki de mes recherches domotiques : http://domotique.idleman.fr/?page=Contr%C3%B4le%20vocal%20avec%20simple%20micro , je n’ai pas encore mis les liens vers les programmes que j’évoque mais ça ne saurait tarder :).

      Ce système marche plutôt bien mais il a pour gros inconvénient de nécessiter un windows qui tourne 24/24 pour assurer l’interface vocale et j’aurais aimé tout regrouper sur le rpi.

      Répondre
  7. Marc

    Bonjour,

    Très bon blog, félicitations !
    Si je peux apporter mon expérience sur le sujet,…

    J’ai réalisé quelque chose de semblable à partir d’une carte mère mini itx et son port parallèle (en lieu et place du port GPIO).
    Le système d’exploitation était puppy linux, une distribution simple et légère.
    La démarche était identique, à la différence que le codage de l’émetteur était analysé sur un oscilloscope numérique.
    Ainsi, pour chaque émetteur, j’ai extrais le « mot » de commande transmis par le système de codage à la partie HF de chaque émetteur.
    Je me suis ensuite heurté au problème de rapidité du système… Impossible de reproduire le « mot » de commande en PHP.
    J’ai donc écris un petit programme de commande en C pour piloter l’émetteur au travers du port parallèle.

    Résultat : le « mot » de commande est stocké dans une table sql, extrait en PHP par l’utilisateur et envoyé au programme C qui génère la séquence sur une pin du port parallèle. (L’émetteur étant bien sur connecté sur cette pin).

    Ca fonctionne plutôt bien, notamment avec des prises électriques télécommandées du type Extel (http://www.extelmarket.com/produit.asp?Ref=763015).

    Le problème, c’est le décodage du « mot ». Il est manuel et demande beaucoup de temps.
    La solution de l’auto apprentissage est beaucoup plus séduisante !

    J’ai tenté une autre solution.
    Comme le « mot » de commande est modulé à quelques kHz, pourquoi ne serait il pas tout simplement stocké sous la forme d’un mp3 puis reproduit par la sortie audio ?

    J’ai réalisé quelques essais, toujours avec une carte mini itx.
    Je ne peux pas dire que ça fonctionne mais c’est très prometteur. (J’en suis à la phase d’expérimentation).

    Bien sûr il est tout à fait possible de passer par un Arduino mais, à mon sens, on perd tout l’intérêt du PI.

    Qu’en pensez vous ?
    Avez vous déjà tenté quelque chose de similaire ?

    Marc

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Je vois qu’on se heurte aux même problèmes ^^ à savoir la reconnaissance du signal officiel et les problèmes de temps d’exécution.

      Pour les temps d’exécution, j’avais commencé a passer par du arduino (qui lui est en temps réel) mais je voudrait limiter au max l’achat matérielle donc j’ai aussi finit par passer par un pont en C.

      Pour le reste, j’aimerais pouvoir comprendre et générer le signal pour les récepteurs chacon (qui sont peu cher et très facile a adapter sans avoir à casser tous les murs), ces récepteurs utilisent le protocole de transmission RF « home easy » qui est très utilisé dans les applications domotique, dans un monde idéal ou pourrait croire que respecter à la lettre ce protocole permettrais de générer ses propres signaux sans avoir a copier les signaux de télécommandes officielle, malheureusement le protocole semble varier légèrement d’un modèle de récepteur à l’autre, je vais donc aussi devoir me tourner vers la « copie » d’un signal. L’avantage avec le learning de signal serait de pouvoir copier toutes les marques de récepteurs afin de pouvoir aussi maitriser les engins externes types garage résidentiel, voiture (du moins les rf non tournant), store électriques d’appart de location etc…

      Toutes mes recherches sur le sujet sont en point 4 sur wiki : http://domotique.idleman.fr/?page=Etapes

      Je trouve l’idée de passer par les sorties/entrées audio tout a fait plausible, mais je ne suis pas électronicien, cela dis j’utilise moi même l’entrée micro pour tracer le signal de la télécommande officielle (comme décrit ici : http://domotique.idleman.fr/?page=Analyse%20du%20signal%20officiel) en reliant simplement le récepteur a une prise jack, il doit donc tout a fait être possible de faire l’inverse et d’émettre via la sortie écouteur, cependant j’ignore si les enceinte vendue dans le commerce permettent d’émettre facilement à 433,92 mhz, j’aurais plus tenté de raccorder mon émetteur 433 a mon jack de sortie écouteur pour voir :)

      Répondre
  8. Marc

    Effectivement, la solution est de raccorder l’émetteur 4332MHz à la sortie jack.
    Par contre, il faut passer par un amplificateur audio car l’amplitude du signal de sortie est bien trop faible pour l’entrée de l’émetteur (quelques dizaines de millivolts sortis contre environ 5 volts attendus).

    Pour mes premiers essais, j’ai installé cet ampli http://www.conrad.fr/ce/fr/product/130056/Module-amplificateur-puissance-35-W-alimentation-4-12-VDC-Kemo-M031N/2406020&ref=list
    (tout simplement un ampli audio)et pour le module émetteur/récepteur, j’ai voulu tester http://www.selectronic.fr/module-emetteur-recepteur-bidirectionnelle-433mhz.html (qui me semble plutôt « bof »).

    Le tout fonctionne « moyen ».
    Je suis convaincu que le problème qui subsiste provient du bruit et parasites introduits dans le système.

    Pour « nettoyer » le signal, j’ai pensé à :
    – épurer le signal enregistré par le récepteur en le traduisant en tout ou rien (changement de format audio en PCM RAW puis analyse et interprétation du fichier).
    – formater le signal audio en sortie d’ampli par un trigger (du type 4093 pour les électroniciens).

    Pour l’instant, j’en suis resté là.
    Je n’ai malheureusement pas eu le temps de poursuivre les essais.

    Marc

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Quitte a passer par un amplification radio, autant rester sur la solution des port GPIO (parallèles pour toi :p) avec un kit émeteur/récepteur rf 433 a 5 € ^^ ça coûte moins cher que des enceintes + l’ampli et c’est certainement plus propre et plus calibré.

      Une fois que je serais parvenu à émettre le bon signal avec mon rpi, je risque de m’attaquer a un projet dérivé qui serait créer une sorte de passe partout RF via rpi ou arduino, j’entends par la une petite télécommande (pi/arduino inside) avec un bouton : un clic, on enregistre un signal, un second clic, on le reproduit.

      Les signaux seraient enregistrés sous la forme de fichiers timestate : état/temps (µs) genre signal garage.ts.

      L’avantage de ce passe partout est qu’il pourrait reproduire n’importe quel signal sur la tranche 433,92 mhz (qui est une fréquence très utilisée pour toutes les activations courte portées (voitures, garage, stores …).

      Evidemment c’est du domaine de l’imaginaire pour le moment mais je suis sûr que c’est jouable techniquement (sauf pour les systèmes utilisant un code tournant, mais je n’ai pas encore de BMW donc pas de risque coté voiture XD).

      Bref ça pourrait se rapprocher de ton RF learning system :p

      Répondre
  9. setchu

    Salut,

    Je suis en train de faire des tests avec un arduino et des modules DI-O :
    http://www.arduino.cc/playground/Code/HomeEasy

    Le problème c’est que c’est loin d’être précis… Je me demande si l’antenne joue. Etant donnée que l’arduino réagit bien à chaque fois que j’appuie sur l’interrupteur, je ne pense pas. Mais vu la qualité de mon antenne, je ne sais pas.

    Est ce qu tu sais si le protocole DI-O est identique à Chacon ???

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Le protocole est home easy
      Chacon est une marque domotique
      D-IO est une sous marque de Chacon

      Après si la question était « Est ce que tous les produits chacon (donc même les sous marques) utilisent tous le protocol home easy? » hé bien c’est justement ce que je me demande, visiblement non puisqu’un code qui fonctionne chez l’un de mes lecteurs, ne fonctionne pas chez moi avec mes dio… mais c’est une supposition :)

      Répondre
      1. kris1208

        J’ai bien une prise telecommandé DI-O acheté seul (sans telecommande) et cela fonctionne bien avec un emetteur de chez ebay.

        Répondre
  10. Antoine

    Salut Idleman,

    Je suis l’heureux possesseur d’un pi et je m’intéresse aussi à la domestique.
    Bravo pour le travail que t’as fais jusque la, c’est vraiment une mine d’info pour attaquer doucement ce domaine.

    En cherchant un peu sur le net, j’ai trouvé deux choses qui m’on semblé intéressantes au niveau domotique.

    Tout d’abord un tuto sur la transmission en 433 mais avec un autre émetteur que le tiens : http://binerry.de/post/30300770630/introduction-to-home-automation-with-raspberry-pi-and
    Je suppose que tu as deja vu l’article et je me demandais s’il y a de réels avantages à utiliser cet émetteur plus complet niveau plage de transmission.

    Sinon j’ai aussi vu un projet kickstarter à propos d’un mimi arduino qui pourrait t’intéresser pour intégrer cela directement dans une prise ou tout autre dispositif à commander :
    http://www.kickstarter.com/projects/digistump/digispark-the-tiny-arduino-enabled-usb-dev-board
    Il y a meme un shema de shields pour y ajouter un récepteur RFM12B.

    J’espere que les liens pourront t’aider et encore bravo pour ton site :).

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Pour la question sur l’émetteur, tout dépend de l’utilisation que tu souhaite en faire :), personnellement je pense qu’il est inutile dans un cadre strictement domotique d’avoir un émetteur très élaboré, en effet la plupart des matériaux existants en domotique utilisent le 433,90 mhz, donc que tu bricole tes récepteurs toi même ou que tu achète du tout fait, tant que tu échange peu d’information tu dois pouvoir te cantonner à une seule fréquence assez basse (comme le 433), après il y a aussi des histoires de portées (433~= 20/30m ou + dépendamment de l’antenne), de parasites, de protocole etc etc… bref ça dépend vraiment du contexte et de ce que tu souhaite faire, personnellement je pense que quelques kits e/r 433,92mhz à 5 € peuvent suffire a mon bonheur, mais je me trompe peut être, je suis loin d’être une référence en matière de radio communication :).

      Sympa le mini arduino ! Mais je pense avoir mieux sous la main pour la domotique :), en effet on a pas besoin du tiers de ce que propose l’arduino pour construire un bête récepteur relais ON/OFF, je pensais donc m’orienter vers le petit frère de l’Atmega (que l’on retrouve dans l’arduino) : l’Attiny.

      Il suffirait alors de programmer l’attiny via un arduino classique, celui ci pourrait ensuite fonctionner seul, l’avantage étant que toute la partie USB et autres matos qui ne servent qu’a la programmation pourrait dégager, seul la puce attiny (qui ets minuscule) se trouverais dans la prise finale.

      Evidemment il faudrait aussi y caler le récepteur RF, la carte relais et l’alim 5 V mais ces composantes sont obligatoires dans tous les cas.

      Merci pour les liens :)

      Répondre
  11. FramboisePI

    Salut Idleman,
    Je ne dirais pas charmant tu ne m’a pas vu, mais c’est pas grave que tu ai perdu mon mail.
    Je suis content que tu ai utiliser mes illustrations.
    A plus
    PS : pour cet honteux outrage tu me devra un service !!! HAHAHA (Rire maléfique)

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Yeah, article mis à jour, désolé pour l’oublis, j’ai eu de gros problèmes avec ma boite, elle était restée sur la limite de 25mo, et comme c’est celle reliée au blog, elle a vite explosée (je me suis rendu compte aujourd’hui seulement qu’on pouvais l’upgrader gratuitement à 2 go, merci OVH ^^)

      Pour ce qui est des services, comme si j’avais déjà refusé quoique ce soit ^^ (mais maintenant je troque ça contre des packs de duff (clin d’oeil))

      Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Les ports GPIO sont largement en mesure d’envoyer des signaux de l’ordre de la micro seconde oui :), ce qui peux poser problème en revanche, c’est l’os installé dessus qui n’est pas en temps réel (du moins aucun de ceux proposés sur le site officiel du rpi),cela dis selon quelques sources qui ont testées, ça ne devrait pas non plus être bloquant.

      Pour ce qui est du langage, le C donne de bons résultats, le python aussi, un bash fait également l’affaire, bref il n’y a pas vraiment de langage a proprement parler.

      Je te conseille pour la variation des ports de ne pas passer par la librairie wiringPi qui est très lente mais plutôt faire ça a la mano.

      Après si tu patiente un peu, c’est l’objet de mon prochain tuto « dialogue PI -> prise Chacon », j’ai le code, le montage, et tout semble bon, mais ma carte émetteur à grillée et j’attends la nouvelle pour tester.

      Répondre
      1. Jimbo72

        Merci beaucoup, je viens de faire des mesures en utilisant la RPi.GPIO python…
        10µs pour changer l’état d’un GPIO, donc ça passe largement.

        La patience n’est vraiment pas ma première qualité ! Peux-tu avoir la gentillesse
        de me pousser le code ?

        J’ai « besoin » d’émettre et de recevoir… tu as travaillé sur quel sens ?

        Où as-tu trouvé de l’info sur le protocole Chacon ??

        Connais-tu le protocole utilisé par les capteurs de température/hygro Oregon ?

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Merci beaucoup, je viens de faire des mesures en utilisant la RPi.GPIO python…
          10µs pour changer l’état d’un GPIO, donc ça passe largement.

          –>Voila qui est confirmé, plus besoin de passer par une solution tierce comme un ardui pour la partie commande

          La patience n’est vraiment pas ma première qualité ! Peux-tu avoir la gentillesse
          de me pousser le code ?

          –> Le code est actuellement sur arduino, je ne l’ai pas encore transposé pour rpi, cela dis il y a peu de modifs a faire, je te l’enverrais via mail

          J’ai « besoin » d’émettre et de recevoir… tu as travaillé sur quel sens ?

          –>Les deux :), mon prochain tuto se concentrera uniquement sur l’emission via le rpi pour allumer eteindre un recepteur chacon, mais les tutos suivants montrerons comment fabriquer ses propre recepteurs a bas prix (donc reception)

          Où as-tu trouvé de l’info sur le protocole Chacon ??

          –> Avec grande peine :), le protocol de chacon (homeEasy) est excessivement mal documenté et les bribes de docs a droite et à gauche se contredisent sur les delais, je te filerais les delais qui fonctionnent chez moi, ils sont dans le code a t’envoyer par mail
          en attendant tu peux mater mon wiki sur le sujet (domotique.idleman.fr) section Etapes>Analyse des récepteurs, attention les delais sont faux ils ne sont pas mis a jour mais pour le reste c’est a peu près correcte, ça devrait te combler pas mal de trou

          Connais-tu le protocole utilisé par les capteurs de température/hygro Oregon ?

          –> Pas du tout, j’ai déjà ben assez a faire avec homeEasy ^^

          Répondre
          1. Jimbo72

            Merci pour tes précieuses réponses.

            Et merci par avance de me pousser le code par mail (arduino ou rpi peut importe).

  12. faelnor92

    salut,

    pour encoder et décoder les signaux RF tu pense utiliser un arduino ou tout simplement des CI du style PT2262 ?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Rpi pour l’émission, arduino pour la réception dans un premier temps, puis attiny pour réduire les coûts. En fonction des prix pour les récepteurs je garderais les attiny ou j’achèterais des récepteur chacon (30€ les 3 + télécommande, donc en gros 10€ la prise ce qui fera certainement moins chère qu’un atiny+alim 5v+ récepteur rf+carte relais)

      Répondre
  13. faelnor92

    Salut,

    j’ai un probleme pour capter le signal de ma telecommande chacon ( trop de signal parasite ) tu as fait comment pour isoler le signal ?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Je n’ai pas pu, et tu ne le pourra pas non plus a moins de t’enrouler dans du papier Alu XD.

      Normalement le codage de manchester + le fait que le signal soit envoyé 5 fois par la télécommande + les délais extrêmement court du signal font que même avec beaucoup de parasites, tu devrait recevoir le signal.

      Ton problème viens certainement donc d’autres part : te récepteur grillé, ton branchement mal fait, les délais du programme mal réglés etc…

      Répondre
  14. Coco

    Désolé, trop pressé d’avoir une réponse,j’avais posté au mauvais endroit, donc je m’explique: mon émetteur est alimenté par mon raspberry
    Le port data au Gpio7
    Le récepteur alimenté par un transfo le port data relié à une résistance puis à la LED puis à la masse tout ça en série
    Ma LED branchée sur le récepteur est toujours alimentée pourquoi ?
    Si j utilisais la commande pour commander le Gpio 7 comme dans le php c elle si s éteint mais ce rallume aussi tôt je cherche à comprendre :/
    Merci encore de ta patience

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Quel est le voltage de ton tranfo ? Le récepteur doit être alimenté en 5V.

      Si tu a beaucoup de parasites chez toi, la led peux s’allumer régulièrement sans que tu envoie le moindre signal (chez moi elle n’est quasiment jamais éteinte tellement je me prend d’ondes dans la tronche, et je n’habite pas dans une grande ville) en revanche si c’est le cas tu devrais au moins la voir « osciller », si elle est constamment allumé de manière fixe, c’est effectivement ton branchement qui doit merder quelque part, mais je ne peux pas t’aider beaucoup plus.

      Répondre
    2. Mickael

      Bonjour, tu as réussi à faire fonctionner ton récepteur RF du coup ? J’ai le même problème avec un XD-RF-5V, la LED est toujours allumée, elle clignote quand j’émet un signal avec l’émetteur mais je n’arrive pas à obtenir les données dans la console.

      Répondre
      1. Sébastien

        Bonjour Mickael ,

        J’ai branché directement le module XD-RF-5V sur le raspberry mais je n’ai rien qui s’affiche lorsque j’appuye sur l’émetteur. As tu réussit à le faire fonctionner ?

        Merci

        Sébastien

        Répondre
  15. colin jeremy

    je revient avec quelque détail j ai :
    alimenter émetteur et récepteur mon gpio 7 de mon raspberry a mon data de mon émetteur
    mon data récepteur a un relais

    quand je tape gpio write 0 1
    mon relais claque puis la led faiblie puis le relais ce relache alors que je n et pas fais la commande gpio write 0 0 mon relais ne devrais pas ce rouvrir si?

    peut tu me dire ce qui ne marche pas dans ma configuration tout alumer tout eteindre ?
    http://www.terafiles.net/v-177425.html

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Je ne peux pas t’aider si tu ne suis pas mes tutos, je ne comprends pas ce que tu cherche à faire, si tu souhaite allumer/eteindre une prise a distance, je te conseille de suivre plutôt le tuto 12

      Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      A priori oui, mais le must reste encore de prendre celui du tuto ou équivalent si tu n’est pas a l’aise avec la compréhension de la fiche technique du tien :), les branchements ne seront pas tout a fait les mêmes :)

      Répondre
  16. Coco

    Je souhaite brancher mon émetteur sur mon raspberry et mon récepteur sur un arduino et commander 8 relais brancher a l arduino

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Salut :),

      C’est cool mais quelle est la question ?

      Le tuto traite justement de ce sujet avec exactitude je te conseille de l’attendre avant de te lancer ça pourrait te faire gagner un peu de temps :)

      Répondre
  17. Antoine

    Bonjour,

    A l’aide de mon Rpi je souhaiterais récupérer la température envoyée par une sonde extérieur.
    Pour cela il faut que j’écoute sans cesse ce que reçoit mon récepteur mais du coup le CPU est toujours à 100%.
    Auriez vous une solution afin d’éviter ce 100%
    Merci d’avance

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      J’ai le même problème actuellement, le fait est que le rpi n’est pas en temps réel, que pour simuler le temps réel il faut prioriser la tâche
      et que pour prioriser la tâche il faut mettre en attentes toutes les autres, lors d’une écoute radio (donc tâche priorisée tout le temps) ça pose problème.

      Deux solutions chiantes me viennent à l’esprit:
      1) Trouver une créer une distrib linux en temps réel pour le raspberry PI
      2) Créer une petite carte de transition temps réel/temps modéré (a base d’atmega par exemple)

      Si tu trouve une meilleure solution, je suis tout ouïe, j’en suis au même point que toi :)

      Répondre
      1. Ninja

        Est t’il possible d’utiliser les broches GPIO UART pour résoudre ce problème de temps réel?

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Je ne connais pas ces broches, cela dit Le probleme du temps réel est logiciel (Os) et non matériel, donc je ne pense pas que ça changerais grand chose non désolé :)

          Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Houlala ne confond pas horloge en temps réel (RTC) et système en temps réel :),ça n’est pas la même chose :).

          La RTC (horloge temps réel) est effectivement manquantes sur le rpi, elle l’empêche d’avoir une horloge interne précise, le rpi est donc obligé de se calquer sur l’heure du net, mais ce n’est pas en rapport avec notre problème de temps réel.

          Notre problème est lié au fait que le système ne soit pas en temps réel, c’est a dire que celui ci ne garantis pas d’exécuter une tâche au moment exacte ou on la lui donne.

          Notre problème n’est pas un problème hardware (le rpi peux physiquement faire du temps réel) mais software (raspian ou tous les autres os proposés pour le pi ne sont pas en temps réel).

          Deux liens pour t’éclairer d’avantage sur cette différence :

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_temps_r%C3%A9el
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Horloge_temps_r%C3%A9el

          Répondre
  18. Howard

    Bonjour,

    Je n’habite pas en Tchétchénie, donc effectivement quand je lis en boucle sur le pin ou est branché mon récepteur je reçois effectivement aléatoirement 0 ou 1 sans rien envoyer.

    while test 1==1; do gpio read 7; done

    quand je debranche mon récepteur du pin je ne lis que des 0, normal.

    par contre quand je branche juste un fil, relié à rien, sur le pin je reçois aussi aléatoirement 0 ou 1…

    Soit j’ai investi pour rien dans un récepteur car un simple fil fait la même chose :-P, soit il y a un problème.

    Pourrais tu me dire si toi aussi tu as le meme comportement ?

    Merci,

    Howard.

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Non je n’ai pas le même comportement… es tu sûr de ne pas avoir un faux contact quelque part ? Si tu tiens le fil a plein doigt et une pile de 1,5V dans l’autre main ça se justifierais XD, sinon je ne peux pas t’en dire plus sans éléments.

      Répondre
  19. Howard

    Bonjour,

    Tu dis « Comme je suis un goret j’utilise encore une fois le jus du raspberry »

    J’essaye d’utiliser une alim externe mais j’ai un doute sur comment la brancher et tout le monde a l’air de faire le branchement comme un goret donc je ne trouve pas l’info :-D

    Prenons l’exemple du récepteur :
    Je branche simplement la masse sur le – de mon alim, la phase sur le + de mon alim et la borne logique sur le pin 13 du raspberry ?

    Mais du coup je me pose la question de comment le pin lit la tension envoyée par le recepteur. Ne faudrait il pas un autre fil entre le récepteur et le raspberry pour faire une boucle ?

    As tu une idée sur la question ?

    Merci,

    Howard.

    ps : un peu hors sujet mais dans mes recherches j’ai vu qu’il ne fallait pas envoyer du 5V dans les pins car elles sont faites pour du 3.3V. A priori on peut s’en sortir en ajoutant des résistances.

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Concernant le ps, tout dépends en fait de la tension de sortie du récepteur, car celle ci n’est pas forcement égale à la tension d’entrée, raison pour laquelle il faut bien mater la datasheet du récepteur avant de l’acheter :).

      Dans le cas ou cette tension est la même , il est effectivement préférable d’ajouter un régulateur 3v3.

      Pour ce qui est du montage avec alim externe, je ne suis pas un champion de l’électronique mais je dirais qu’il faut faire sensiblement le même montage que dans le tuto, a ceci près que tu reroute la phase sur l’alim externe, et que tu ajoute une masse vers l’alim externe (en laissant la masse vers le rpi et la borne logique vers le rpi) à tester.

      Répondre
      1. Howard

        Ah oui j’avais pas pensé que 5V en entrée voulait pas dire 5V en sortie… :-P

        Répondre
  20. erethria

    Bonjour,
    J’ai voulu faire le montage avec une alimentation externe pour augmenter la porté
    J’ai trouvé une alimentation 12 V continu 500mA. Le composant utilisé comme émetteur a les caractéristiques suivantes :
    http://www.seeedstudio.com/wiki/index.php?title=433Mhz_RF_link_kit
    Pour le montage j’ai juste débranché le pin 2 et le pin 6 pour les brancher a l’alimentation externe. Je n’ai pas relier la masse de mon Raspberry avec la masse de l’alimentation externe. Cela expliquerait il pourquoi cela ne fonctionne pas ?

    Ps
    Merci pour tous les tutoriels associé au raspberry pi

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Quelques informations en vrac :

      • Ton émetteur peut accepter du 12V, en revanche ton récepteur c’est 6V max sinon tu risque de le griller
      • Tu dois laisser la masse (pin 6) liée au rpi quand tu branche ton alim externe, sinon ton circuit logique ne sera pas fermé et tu ne recevra pas l’information
      • Pense à mettre une antenne de 17.3 cm sur ton émetteur comme sur ton récepteur, et le plus vertical possible.
      Répondre
      1. john

        Tout d’abord, merci pour vos articles.

        Juste une petite précision sur la longueur de l’antenne : Ayant fait du radio amateurisme la longueur de l’antenne ma fait un peu tiquer. En effet, ça ressemble à une 1/4 donne, mais il manque l’application du coef FV ( Facteur de Vélocité) qui dans l’air est de 0.95.
        Ce qui donne : (300 / 433) * 0.95 = 0.6581 m
        Donc, en multiple qui va bien, le 1/4 d’onde donne : 0.6581 / 4 = 16.45 cm
        Oui, j’ai arrondi le C, mais nous ne sommes pas dans l’espace, ça va moins vite aussi :)

        Soit presque 1 cm de moins que votre conseil de 17,3.
        Vous aurez une meilleur porté et moins de TOST (taux d’onde stationnaire) ce qui préservera votre émetteur.

        bon, à ces niveaux de puissance c’est quand même pas très grave :siffle:

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Merci beaucoup pour cette précision, je vais mettre la valeur a jour (on vas finir par avoir un quart d’onde correcte a force :D)

          Répondre
  21. erethria

    Bonjour,
    Bon j’ai connecté la masse du PI (pin 6) avec la masse de l’alimentation externe (12V 600 mA DC) et la au joie j’arrive a contrôler mon sèche cheveux via mon PI. Je m’empresse de déplacer la prise pour tester la nouvelle portée. J’étais arrivé à 10 m a travers les murs quand j’ai perdu le contrôle. Mais perdu définitivement :(
    Même à 3 cm il ne répondait plus. J’ai vérifié l’alimentation et j’avais bien du 12V au patte de l’émetteur. J’ai changer l’émetteur et passer la tension de mon alimentation à 9 V (600 mA max). Et la je le contrôle a nouveau. Je pense que j’ai grillé l’émetteur. Ne manquerait il pas quelque chose pour éviter la perte de l’émetteur. J’en ai déjà grillé 3 cela commence a faire.

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Regarde le voltage max sur la datasheet de ton émetteur, en fonction de celui ci le 12V peut être trop important :)

      Répondre
  22. erethria

    Bonjour
    Je suis passé a 9 v pour mon alimentation externe. Tout fonctionne. Je vais m attaquer a Yuri maintenant.

    Merci

    Répondre
  23. Pierre

    Bonjour Valentin,

    J’ai essayé d’utiliser une alimentation externe pour booster la puissance de l’émetteur (via une alimentation de breadboard MB-802 en 5v trouvé sur eBay) mais dans cette configuration là, l’émetteur ne fonctionne plus. Je branche la borne logique sur le Raspberry, la phase et le neutre sur l’alimentation externe. Est-ce normal ?

    J’ai une autre question, j’ai utilisé ton tuto sur la réception radio, j’obtiens donc le sender id de ma télécommande Chacon via le PHP. J’ai également utilisé ton tuto sur l’émission radio pour configurer mes récepteur Chacon. Et maintenant j’arrive à piloter mes prises avec la télécommande ET le Raspberry alors même que j’ai configuré un sender id différent de celui de la télécommande sur le Raspberry. Étonnant non?

    Merci pour tes réponses et une nouvelle fois Merci pour ces tutos!

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Oui c’est normal, tu dois brancher la masse à la fois sur celle de l’alim et sur celle du rpi afin de fermer le circuit logique du rpi.

      Les prises chacon ont la particularité de pouvoir apprendre de nouveaux signaux (5 en tout), lorsque tu le branchent, elles clignotent 5 sc pendant lesquelles elles écoutent des nouveau signaux à apprendre, donc c’est normale qu’elles ai pu mémoriser le signal du rpi aussi :)

      Répondre
      1. Pierre

        Merci pour ta réponse, c’est bien ce qu’il me semblait mais j’avais des doutes et pas envie de cramer mon Raspberry.

        J’ignorais que les prises pouvaient apprendre 5 signaux, ceci explique cela :) Merci Valentin.

        Répondre
  24. Stéphane

    Bonjour,

    Tout d’abord je tiens à te remercier pour le temps perdu à nous pondre des tutos pas à pas aussi intéréssant !

    Avant ton blog Raspberry me parraissait compliqué et inabordable, mais depuis que j’ai lu tes tutos je suis passé à l’acte je viens de recevoir mon Rasp!

    J’ai en tête un projet un peu complet… sur le principe de la domotique / surveillance. Je verrai jusqu’où j’arrive à aller sachant que je n’y connais rien en éléctronique et je n’ai que quelques bases de dev! ca va être l’éclate…

    L’idée c’est de créer un système Raspberry+emetteur/recepteur433MHz+écran+quelques boutons poussoirs que j’appelerai ma « Tour de controle », en charge de piloter des (2/3) satelittes : Arduino+Shield Webcam+détecteur de mouvement.

    Un intru pénetre mon domicile, il déclenche le détecteur de mouvement, l’arduino envoie des images en FM au RASP qui les stocke. 5 secondes après un buzzer 120DB se déclenche sur tous les satelittes. 90DB faisant mal, et 120DB étant insupportable plus de quelques secondes sans protection (niveau requis pour les alarmes)

    Quand je pars en vacances je confie le RASP à mes voisins les plus proches (en qui j’ai une totale confiance) qui seraient alors alertés en live en cas de problème. Avec un bouton poussoir ils pourraient switcher d’une camera à une autre. Avec un autre alumer toutes les lampes reliées à un modules 433 de ta composition.. Je ne veux pas les mettre en danger, mais en quelques secondes ils peuvent être à leur fenêtre ayant une vue en quasi totalité sur ma maison et prévenir la police.

    L’idée étant de surveiller / effrayer l’intru / avertir mes voisins et si possible prendre une photo de l’intru.

    Tout ca pour en venir à mes questions..

    – Peut-on transmettre un flux video via un émetteur 433Mhz ? est-ce légal (accessoirement ;) )? comment si t’as une idée je prends ! j’ai vu des boitiers / tv qui le faisaient en natif.. mais je trouve pas de code source pour m’orienter.

    – Tu as indiqué qu’avec une alimentation externe stable on peut emettre jusqu’à 100m en FM Les murs sont compris ?

    – Est-ce qu’un arduino serait capable (assez intelligent) pour faire tout ca? ou est ce que je dois mettre des Raspberry partout.. + cher et + gourmand en énergie.

    – De manière plus globale est ce que mon projet est réalisable ou est ce que je vais droit dans le mur sans m’en rendre compte? as-tu des conseils à me donner ?

    Je m’oriente vers une totale autonomie : arduino + pack alim, idem pour le RASP. Je ne veux pas de câble, je suis locataire, et puis ca fait crade. Je ne veux pas utiliser le wifi parceque si un voleur doit me voler.. j’ai la télé/console/home cinema et ordi branché à la Box.. et avec le bol que j’ai, je suis certain que le type arrachera tout et que le wifi coupera aussi sec!

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Mon dieu mais tu m’a écrit un roman !! :D

      Que je sache, le 433 est une des rares fréquences autorisé à tous le monde sans licence particulière, peut importe ce que tu met dedans (tant que ça ne menace pas la sureté nationale évidemment), ensuite techniquement je ne suis pas assez compétent dans le domaine de la radio pour t’assurer que c’est jouable mais si tu veux mon opinion de néophyte : c’est faisable, mais ce n’est pas la fréquence la plus appropriée pour de la vidéo.

      Je re-précise que c’est plus mon ressentis qu’une certitude, et j’encourage un pro de la radio à me dés/approuver en fct de son expérience.

      Pour la portée, ça dépends de ton émetteur (c’est marqué sur la fiche technique), de l’alimentation, des antennes, et de l’environnement. Donc si tes murs sont très épais, qu’il y a beaucoup d’obstacles ou que tu as pal mal de surface en métal (qui bloquent pas mal les ondes radio) ta portée peut être très réduite.

      Je dis 100 m car c’est la mention qui est faite sur la datasheet de mon kit radio, mais connaissant un peu les commerciaux c’est du 100m dans un champs désert, avec une mega bonne antenne et une alim stable au max du voltage accepté par le kit :).

      Après le kit que nous prenons dans ce tuto sert pour les tests car il ne coute pas cher et est très simple d’utilisation, mais pour faire de la longue portée je choisirais une gamme au dessus avec de vrais antennes.

      Un arduino peut tout à fait répondre à tes besoins, tu galerera juste un peu plus car c’est du plus bas niveau que le rpi, cela dit il y a une grosse communuaté derrière l’arduino avec beaucoup de gens qui ont déja fait du traitement audio/photo/video, tu dois pouvoir trouver ton bonheur dans la jungle du web :).

      Tout projet est réalisable à partir du moment ou tu as la patience, le temps et ou du segmente en petites tâches.
      Si tu commence directe sur la transmission vidéo, tu vas te planter, vas y petit à petit, commence par allumer/eteindre un buzzer lors d’un appuis sur un bouton, puis fait la même chose mais depuis ta tour de controle par radio etc.. etc…

      Répondre
      1. Stéphane

        Rassure toi j’y vais par étape ! là j’allume/éteint des leds.. par le web et par la voix. Je démonte des vieux jouets des gamins pour récupérer des pièces, idem 3/4 portables HS etc.

        Avant de me lancer dans un projet « futile », j’avais besoin d’un projet « utile » pour me motiver et justifier la dépense.. (je dois rendre des comptes à ma femme après :) c’est une blague.. ) Ma première idée était un robot de présence virtuelle… je l’ai mise de coté car pas vraiment utile mais très fun.
        La centrale de sécurité ca s’est bien, en plus il y a beaucoup de cambriolages dans ma campagne.. alors ca motive.

        Ces jours ci je viens de recevoir d’hong kong une breadboard/power supply 5V/3.3V / Emetteur+Recepteur 433MHz donc je vais pouvoir me faire tous tes tutos avant d’aller plus loin. Le tout acheté sur des marchands d’Ebay je suis très agréablement surpris des prix et de la rapidité !!!

        Par contre pour la synthèse vocale j’ai fait une page web qui utilise le synthé de webkit (Chrome) et ca marche plutôt bien :) Ca a l’avantage d’être multi-plateforme : ca marche sur le téléphone. Je peux te passer ce que j’ai fais si tu veux voir.

        Pour la transmission vidéo j’ai trouvé depuis des échanges assez complet dans les forums du monde de l’aéromodélisme ! ils confirment mes craintes: cette fréquence n’est pas faite pour la vidéo mais ca marche car certains l’ont fait pour voir ce que l’avion emet. Par contre vu que ce n’est pas autorisé il n’y a pas de sources publiques. C’est bien dommage !

        Répondre
  25. Fru

    j’ai laissé il y a plus d’un mois un lien vers http://www.activehometechnologies.com/shop/domotique-home-control/241-interrupteur-encastrable-8711658393513.html pour acheter des modules pas cher a mettre derrière les prises à 10€

    J’ai passé ma commande le 17 février, on est le 5 avril, toujours rien.

    J’ai payé par paypal carte de crédit…

    Sur mon espace client, je leur ai laissé un message le 15 mars, et pas de réponse.

    Attention, je pensais que c’était un bon plan, mais c’est une arnaque !!!!

    Quelqu’un connait la procédure pour me faire rembourser par Paypal ?

    sachant que je n’ai pas de compte paypal, j’ai directement réglé par cb sans m’authentifier

    et si qqn a trouvé des recepteurs encastrables pas cher sur le net, je suis preneur !

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Yop, tu peux déclarer un litige sur ebay, après normalement tu n’a qu’a suivre la procédure enclenchée.

      Si tu ne parviens pas a trouver l’option sur paypal, tu peux aussi appeler ta banque qui assure pas mal de chose de ce coté la (arnaque/fraude etc…).

      D’une manière générale pour tes prochains achats, je te conseille de te fier au médaillons top fiabilité pour les vendeurs, ça aide à distinguer les bon vendeurs des filous.

      Répondre
      1. Mickael

        Bonjour Idle, en parlant de litige à venir, j’aurai juste un petite question, la LED entre GND et DATA du récepteur est censé être éteinte quand elle ne reçoit pas de données non ? Je crois que j’ai reçu un récepteur défectueux (de chez yourduino.com).

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Normalement c’est ça oui :).

          Prends le temps de bien vérifier ton circuit, 90% du temps, on impute au matériel une simple méprise de branchement :)

          Répondre
          1. Mickael

            Merci pour ta réponse, là ma LED est toujours allumée et plus lumineux lors des réceptions, j’ai des 0/1 aléatoires en entré.
            J’ai même testé au boulo pour les parasites : même topo.
            Je vais refaire mon circuit comme tu me le conseille. Si j’ai réussi à foirer un montage à 3 fils, je me flagelle dans la foulée x)…

            Au passage bravo pour tes tuto raspberry, c’est ton blog qui a fini par me convaincre de tester l’électronique !

  26. Kikeklaus

    Bonjour Idleman !
    (Pour info, j’aime beaucoup ton blog, j’ai réalisé pas mal de tes tutos :] Well done! )

    Sinon, même problème que Mikaël, lorsque je n’envoi pas de signal sur la broche GPIO de mon émetteur, la LED du récepteur reste rouge (Plus ou moins fixe, ça bouge un peu de temps à autre)…

    Par contre, lorsque j’envoi des signaux (Boucle while infini en Bash) sur le GPIO de mon émetteur, la LED de mon récepteur clignote en même temps. Donc je pense que le câblage est bon malgré cela :X

    Peut être de grosse perturbation dans ma chambre à cause d’un voisin ou autre ?
    De plus, je n’ai pas compris l’utilité de brancher la partie DATA du récepteur sur le RPI, ça devrais fonctionner sans non ? Le mieux est d’alimenté le récepteur par une alim externe avec une simple LED sur la partie DATA pour tester entre deux pièces par exemple ? Ou alors j’ai pas tout compris : /

    Merci d’avance :)

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      La partie DATA du récepteur est celle qui envoie les données reçu au raspberry PI, si tu ne la connecte pas, tu ne parviendra qu’a alimenter ton récepteur sans rien faire de plus ^^.

      Pour le reste, je suis en peine de t’aider sans plus de détails :)

      L’alim externe est toujours la meilleur solution , le rpi n’est pas fait pour alimenter des composants trop gourmands :)

      Répondre
  27. nestof

    Bonjour,

    Super tuto, comme tous les autres d’ailleurs ;-)

    Juste une petite question, tu branches la sortie data du récepteur qui est du 5v sur les gpio in qui n’acceptent que du 3,3v, ça risque pas d’endommager la rasp ?

    Répondre
    1. nestof

      J’ai eu ma réponse en lisant un commentaire qui m’avait échappé, désolé ;-)

      Répondre
    2. Idleman Auteur de l’article

      Attention, ce n’est pas parce que tu alimente un récepteur en 5V qu’il enverra du V en sortie, la plupart des récepteurs renvoient en sortie logique de faibles tensions (très inférieures à 3v3), après il faut faire attention à la datasheet qui indique ça plus en détail, une tension superieure à 3V peut effectivement endommager les broches :)

      Répondre
  28. armandkd

    Salut,
    Sympa tes petits tuto sur le RaspPi ! Je vais sûrement m’en inspirer pour tous mes projets électroniques.
    Une précision sur l’alu : c’est non seulement conducteur de courant électrique mais aussi de chaleur, contrairement à ce que tu as marqué :P

    Répondre
    1. Martini

      L’alu est en effet un excellent conducteur de chaleur. Quand on n’a pas les moyens de se payer du cuivre, on fait les dissipateurs en alu.

      Sinon, 16.45 cm le fil de l’antenne ?

      Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Yop,

      la fiche technique est pas claire mais visiblement c’est uniquement de 802 à 940MHz

      Répondre
  29. Max

    Salut,
    Vraiment bien les tutoriaux ! Du beau boulot chapeau !
    Pour info, tu as pris quoi toi comme fils électriques à souder ?
    Bonne continuation !

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Fils rigides de base pour l’électronique :)

      Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Oui, en pensant evidemment a ajouter les pins de commandes du rasp vers l’émetteur et le récepteur :), note aussi qu’en fonction de ton alim et de la consommation de tes emetteurs/recepteurs une seule alim sera peut être juste (en fait tout dépend vraiment de ton alim)

      Répondre
      1. Shooter78

        ok, merci.
        Par contre j’ai le même soucis que certain, ma led en sortie du récepteur reste allumée fixe.
        Elle clignote légèrement des que j’envoie une donnée.
        Un problème de parasites ?

        Répondre
        1. Idleman Auteur de l’article

          Non avec des parasites ça oscillerait, la ça viens d’un pb de branchement, d’une mauvaise alimentation ou encore d’un composant défectueux.

          Répondre
  30. Anthony

    Salut, je ne comprend pas, on doit brancher l’émétteur et le récépteur en méme temps? Si oui, comment on fait pour les brancher les deux sur le 5v ?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      ben on relie les deux Vcc des deux cartes au Vcc du rpi…, je t’invite a suivre les deux schemas du tuto l’un après l’autre, c’est le branchement exact :)

      Répondre
  31. Bryo

    Salut,
    Tout d’abord, merci pour tes tutos, biens ficelés et adaptés aux débutants. Ils donnent envie de tester tout ça chez soi. Par exemple brancher un émetteur sur le raspberry et gérer une lampe à distance via une prise de type chacon.
    Justement, une question que je me pose (j’ai surement dû rater quelque chose) :
    Sur les prises vendues en magasin, on peut sélectionner un canal voir un code maison.
    Alors j’ai pigé que c’est du RF que c’est en 433,92 MH, mais comment indiquer qu’on veut accéder a un canal en particulier ?

    Merci pour l’aide.

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Un canal par définition n’est qu’une « plage » de fréquences, le problème c’est que c’est devenu un terme un peu fourre tout dans le commerce et que ça peut aussi désigner directement une fréquence ex : canal1 = 433 mhz, canal 2 = 866 mhz … ou encore juste désigner le code radio (donc on reste sur du 433mhz tout du long).

      Pour les prises chacons par exemple, il n’y a pas de canal qui vaille, juste une fréquence (433mhz) et un code radio lui même constitué du code télécommande (sur 26 bits) + code interrupteur (sur 4 bits) + etat souhaité (on/off sur un bit)

      Répondre
  32. R50

    salut a toi

    dis moi j’ai un souci au niveau des pattes « gnd » data »vcc »

    quelqu’un aurait des info a ce sujet pour bien comprendre et pas me trompé svp merci a tous

    Répondre
  33. david

    bonjour, tout d’abord excellent travail !! RESPECT….
    j’ai un soucis avec la page web radioReception.php elle me donne : emetteur : , Groupe :, on/off :, boutton :

    et quand je lance la commande ; ./radioReception /var/www/radioReception/radioReception.php 7
    il ne se passe rien
    voici le log de apache2 :
    [Sun Nov 03 13:07:38 2013] [error] [client 192.168.0.27] PHP Notice: Undefined index: argv in /var/www/radioReception/radioReception.php on line 17

    Si toutefois tu pourrais m’éclairer …. je ne suis pas sur d’avoir le bon récepteur mais est-ce lié ? le mode du récepteur est ASK/OKK
    merci

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Coucou, en supposant que tu parles du tuto 10, visiblement le cpp n’envois aucun argument au php d’ou ton erreur, essaye de modifier le cpp (et de le recompiler) avec des logs voir ce qu’il recoit

      Répondre
      1. romuald

        Bonjours j’ai le même problème que david et je ne trouve pas comment le résoudre, que faut-il modifier ? merci

        Répondre
  34. Frag

    Bonsoir, et merci pour ce tuto.
    Je viens enfin de réussir à décoder mon signal de réception, voici un petit retour d’expérience pour apporter ma première pierre à l’édifice :
    – Une alimentation externe est indispensable, celle du PI semble perturber le récepteur (Peux-tu ajouter un p’tit commentaire pour le signaler sous le schéma du tuto ?)
    – Pour avoir un vrai système temps réel, il faut faire echo -1 > /proc/sys/kernel/sched_rt_runtime_us sinon partie du temps est toujours consacré aux autres tâches. ATTENTION : Une fois le programme lancé, il prend toutes les ressources, même un CTRL+C à du mal à l’arrêter.
    – Attention aux logs, le temps pour écrire sur le disque peux perturber les chronométrages, il vaut mieux stocker les valeurs dans un tableau et les écrire ensuite.
    – Il y a beaucoup de parasites, pour savoir si le récepteur reçoit bien les émissions de la télécommande, vous pouvez compter le nombre de fronts montants pendant 10s. Faites-le une fois sans rien émettre puis une fois en appuyant comme un dingue sur les boutons de la télécommande. Le nombre de fronts montants doit être largement supérieur la deuxième fois (6 fois plus sur mes tests).
    Enfin avec tout ça, j’ai compris que mon verrou tournait aux alentours des 2650, sinon pas de soucis avec les bits 0 & 1.

    J’ai parlait un peu plus haut d’une première pierre, voici la deuxième… Attention à vos pieds.
    Peut-être une solution aux problème de timing : Idleman, il me semble que sur tes graphes, un front montant + un front descendant à toujours la même longueur pour un bit 0 ou 1. Si le front descendant fait un tiers de la longueur totale, c’est un 0, s’il fait plus de 2 tiers de la longueur totale, c’est un 1.
    Je parle en tiers, mais ce n’est qu’un calcul grossier à partir de tes graphes, ce coefficient est à affiner, il faudra gérer une marge d’erreur. Je vais creuser cette piste en récoltant mes propres données.
    Encore merci pour ce tuto.

    Répondre
    1. Romeo

      Bonjour Frag,

      Merci pour ton commentaire.

      Une question : comment mesures-tu le nombre de fronts montants ?

      Car j’aimerais bien savoir si mon récepteur reçoit bien les émissions de ma télécommande.

      Merci

      Répondre
  35. JRien

    Bonjour, fan de ce blog et qui a pour le moment réalisé les autres tutos, j’aurais bien aimé savoir comment tu branchais les LEDs ? Que branches tu aux bornes + et moins de tes led ? Pour l’émettre, tu mets le + au gpio 7 et la masse à l’émetteur et pour recevoir tu mets le + au récepteur et la masse au gpio 13 ?
    Merci en tout cas, continue !!

    Répondre
  36. deep

    Salut idleman,

    Je voulais te demander, une fois que tu as ton installation finale avec tes emetteurs recepteurs sur le raspberry, comment fait tu pour les mettre dans le boitier. Pour faire un truc propre quoi ?

    Merci

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Soit tu les imprime avec une imprimante 3d (souvent il y a un hackerspace généreux dans le coin ou un labo qui peuvent te faire ça avec leurs imprimantes) soit tu utilise des légo (facile a adapter aux formes) soit tu utilise des boitier de cache éléctriques (généralement pas cher et bien isolés)

      Répondre
  37. R50

    salut

    j’ai trouvé pour les bornes alors : 1 ATAD data input pin
    2 VCC power supply positive
    3 GND Power negative

    si sa peut aidé certains comme moi.

    mais par contre si quelqu’un aurait la gentillesse de publier des photos ou vidéo concernant le montage definitif et pour

    les commandes car maintenant que ces branché (enfin j’espere que c’est bon) je sais pas comment faire pour envoyer et reçevoir les signaux

    svp merci bcp T_T

    Répondre
  38. Anthony

    Salut,
    Je préfère poser la question avant de griller mon raspberry. Pour gagner en portée, je voudrais brancher mon émetteur en 12V.
    Y a-t-il un risque pour les GPIO si les bornes vcc et gnd sont connectées à une alimentation 12v séparée?
    Si ma borne data est connectée directement au GPIO, les infos passent de nouveaux en 3,3V? Aucun risque de se prendre du 12V dans le GPIO? Xo
    Et enfin, où connecter le ground du circuit raspberry? A la borne gnd aussi?
    Merci d’avance

    Répondre
    1. mcflyyy

      Salut !

      As-tu avancé sur la question … Je serais curieux de savoir si on peut le faire également.

      Pour l’article on le fait déjà en 5volt alors que la pin GPIO est normalement fait pour du 3.3v …

      Il semblerait que ça serait un voltage « logique » et qu’il n’y ai pas de risque en 5V pour le rasp. maintenant en 12volt je l’ignore !

      Si qqun peut apporter une réponse :) Merci .

      Répondre
  39. alex

    Salut Idleman,

    J’ai suivi ton tuto, en branchant le récepteur RF sur le PIN 5V. Seulement il n’y a pas de jus qui sort… Alors que si je le branche sur le PIN 3V d’en face ma led de test s’allume…

    Une idée ?

    Répondre
  40. cris

    bonjour,

    Merci pour ce tuto très intéressant .

    J’ai une question, à propos de l’émetteur.
    J’ai branché une LED sur le même PIN mais elle ne s’allume jamais ( c’est normal car je n’ai jamais envoyé de signal … le problème c’est que je ne sais pas comment faire pour en envoyer un …. ) .
    ta pas un ti exemple ou un bout de code à exécuter .

    La led a coté du récepteur n’arrête pas de clignoter mais ça c’est normal car j’habite pas la tchétchénie :p :p

    i need help Xo Xo
    Merci d’avance

    Répondre
  41. nld

    Salut,

    Excellent blog que je suis depuis un bon bout de temps, j’ai des question pour l’achat du matos, peux tu me conseiller sur ces divers produits, sur la compatibilitée par rapport aux tiens :
    http://hackspark.fr/fr/433mhz-rf-link-kit.html
    http://hackspark.fr/fr/grove-433mhz-simple-rf-link-kit.html
    http://snootlab.com/composants/147-emetteur-rf-434-mhz-fr.html avec ça http://snootlab.com/composants/145-recepteur-rf-434-mhz-fr.html

    J’ai déjà investis sur divers produits chacon :
    http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/module-lampe-1000w-di-o-chacon-e36353
    http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/prises-telecommandables-3500-w-telecommande-16-canaux-di-o-chacon-e36349
    http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/recepteur-volet-roulant-di-o-chacon-e186621
    en espérant que la compatibilité avec ton tuto sera aussi au rendez vous …

    Je fais déjà quelques trucs genre monitoring de mon électricité + températures avec un raspberry (vu que je suis maintenant propriétaire) un petit aperçu ici :
    http://itow.fr/itow/index.php?r=tabDeBord&d=24&c=2&j1=11&j=05&j2=10&m1=03&m=03&m2=03&a1=13&a=14&a2=14&f=align&v=2D&e=mobile&esp=pv&edu=j&u=1386215685

    Répondre
  42. Snoopyjackson

    Salut Idleman,

    je suis en train de faire le tuto 08 et j’ai quelques problèmes.
    j’ai fait exactement le montage que tu as fait.

    Du coup j’ai quelques petites questions,
    pour pouvoir emettre avec l’emetteur il faut evidemment mettre la pin à 1 donc gpio write 7 1.
    Donc à partir de ce moment la ma led s’allume mais ne clignote pas.

    Ensuite, pour le recepteur je suppose qu’il faut mettre la pin en entrée donc gpio mode 2 in
    à partir de ce moment la si je n’envoi pas de signal avec l’emetteur, la led clignote limite en continu
    ensuite si je repasse la pin de l’emetteur à 1, la led du recepteur va s’éteindre puis se remettre à clignoter limite en continu.

    De plus, si je tape gpio read 2, cela me sort tout le temps 0. Alors que si la led est allumé au niveau du recepteur, cela devrait me sortir 1 n’est ce pas ?

    Voila, as tu une idée d’où vient mon problème ? pour que le recepteur lit 1 ?

    Merci

    Répondre
  43. Maxime

    Merci Idleman pour ce super tuto! (Comme d’hab en fait) Je sens que je vais me mettre à la radio! C’est vraiment sexy comme truc (au vu aussi de tes tutos d’après).

    Sinon pour le papier alu je me disais qu’il a dû faire rebondir les ondes et faire des dégâts, comme dans un micro-ondes =) c’est une hypothèse!

    Continue tes tutos! Encore merci.

    Répondre
  44. ZWave

    J’utilise un micromodule Aon Labs pour le contrôle de la lumière et des volets roulants, c’est une bonne méthode.

    Répondre
  45. Martini

    Salut et merci pour cet article.

    J’ai enfin reçu mon RPi et enfin pu commencer à jouer avec mes modules RF. Le problème est que le C aussi est nouveau pour moi et que j’ai un peu de mal à donner du sens à tout ça…
    J’arrive à recevoir (avec RFSniffer) des codes que j’envoie (sudo ./codesend XXXXX) mais rien venant de mes volets électriques (je voudrais les fermer tous les soirs avec le coucher du soleil) ou de la télécommande de mon portail. Pourtant, ma LED clignote bien quand je les utilise.

    As-tu des conseils à me donner pour pouvoir dupliquer ces codes ?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Il te faut tenter d’analyser le signal voir ce qui ne vas pas, tu peux analyser le signal avec du matos pro à 100000(ajoutez autant de zero que vous voulez ici) € OU utiliser protocole analyzer, le système d’analyse de signaux radio pour les pauvres gueux que nous sommes :)

      Répondre
  46. soufien

    est ce ce module peut communiquer avec le module Z-Stick S2

    Répondre
  47. DD91

    salut a tous et surtout a toi idleman :)

    j’ai regardé l’ensemble de tes tutos et j’ai craqué ^^ je vien de commander une rasp :D

    depuis longtemps j’ai une grosse envie de domotique donc voila c’est parti grace a toi ;)

    petite question (bete surement) avec une paire d’emeteur recepteur cablé comme tu le le dit dans ton tuto tu peux commander l’ensemble des appareils de la maison d’un coup ou il faut plusieurs emeteur recepteur?

    j’ai trouvé sur internet la souche de domoticz a installé sur la rasp est ce que tes prise commandé, capteur d’ouverture etc sont compatible avec ce logiciel et la transmission de donnée en 433?

    merci de tes reponses

    DD91 :)

    Répondre
  48. DD91

    Bonjour

    bravo pour votre travail telement bien fait que j’ai commandé une rasp :)

    juste pour savoir est ce que l’emission reception est compatible avec domoticz?

    merci d’avance

    dd91

    Répondre
  49. Ekinox

    Super travail Idleman. Mon récepteur fonctionne très bien. Voici mon matériel : Pi B+ + recepteur XY-MK-5V (ebay) + Chacon DI-O (ref 54760)(conrad) + Antenne maison + Pas d’alim ext. Le meilleur compromis pour moi est de changer Ligne148 « while((t 3000)) » et Ligne 252 « delay(500) ».
    Note: Si je désactive le mode temps réel, ca ne fonctionne plus.
    Note: La reception est OK à plusieurs mètres (pas testé au delà de 5m).
    Note: Comme certains, mes essais précédents amenaient à un CPU à fond; je m’etais simplement trompé de N° de WiringPi (7 dans ton exemple; 2 pour moi (broche physique 13)).
    Question: Le verrou 1 est détecté en permanence. Une idée ? T_T

    Répondre
  50. Julien

    Salut et bravo pour ce que tu fais.

    Je rénove complètement une maison et j’aimerai ton avis sur le sujet :
    est-ce envisageable de se passer de transmission radio ?
    si tel est le cas, quel cablage utiliser ?

    je m’attaque à l’installation des gaines électriques, il n’est pas encore trop tard pour moi de tout cabler…

    Merci

    Répondre
  51. doudou

    Salut salut,

    Ton tuto est fort interessant j’ai juste quelques petites questions concernant l’émetteur et récepteur que tu conseils à 1,5€ sur ebay ;)

    Le premier point concerne le fait que tu conseils d’alimenter différemment l’émetteur et récepteur au lieu de passer par le raspberry. Ton article datant de 2012 je suppose que c’etait sur le PI B mais avec la sortie du pi b+ on sait que l’alimentation des gpio est améliorée donc penses tu que c’est encore nécessaire de passer par d’autres alim pour améliorer la porté ??

    Merci d’avance

    Répondre
  52. doudou

    Bonjour

    Pensez vous qu’on peut alimenter ces récepteurs et émetteurs avec le GPIO du pi B+ car ils sont dit meilleur que ceux du pi B ?

    Répondre
  53. FuturIng

    Bonsoir, et bravo pour ce ces tutos.
    mon Recepteur ne m’affiche rien du tout malgré qu’il a fonctionné parfaitement ien au debut lorsque je l’ai testé avec Arduino. maintenant, il m’affiche RIEN. j’ai acheté un nouveau et toujours le mm prob. que doit je faire ??????????? MERCI

    Répondre
  54. ben

    Hey !
    Tres intéressant ;)
    Par contre, si on souhaite utiliser plusieurs émetteurs et récepteurs, est ce que c’est possible qu’il ne soit pas tous liés ? Autrement dit, que chaque récepteur soit commander un par un ? Je sais pas si je suis claire … :p

    Répondre
  55. moi

    Il n’y a pas de phase en courant continu…arrêtez cet abus de language svp

    Répondre
  56. Joel

    Bonjour,
    un détail me choque sur votre montage : vous relier directement la borne data du récepteur (5V) sur un PIN du GPIO qui attend du 3.3V
    N’est-ce pas risqué ?

    Répondre
  57. Arifino

    Bonjour et merci pour ce que vous faites, c’est excellent.

    Je profite de votre savoir-faire pour relever un challenge. En fait, dans le cadre d’un projet d’étude, je dispose d’une carte contenant un module UART qui envoi une onde radio dont la fréquence est 750 Mhz. je souhaite utilisé un scanner radio qui permet de décortiquer l’onde et voir les informations qu’elle transporte. Tout ça bien évidement par Raspberry. Comment faire? Et quel matériel je dois utiliser ?
    Merci beaucoup

    Répondre
  58. Olivier

    Bonjour à tous,
    Je souhaite faire un peu de domotique chez moi. J’ai commencé à me renseigner pour le pilotage de l’éclairage (commande centralisée des lampes en plus de la commande par interrupteur local).
    Il semble que la technologie qui se dégage au niveau standard est le Zwave mais les modules à intégrer derrière les interrupteurs me semblent hors de prix (50€ pièce). En surfant sur internet j’ai trouvé cette page qui vend des module RF (315 ou 433Mhz):
    http://www.aliexpress.com/item/Y-F211B1N15-220V-15-Ways-Wireless-Remote-Control-Switch-For-Light-15-Receivers-110V-Can-Be/32329862148.html
    Je pense qu’en s’interfaçant avec la télécommande ou en décodant le protocole de communication pour emmètre depuis un Raspberry PI ça permet de faire un système domotique sans se ruiner. La question que je me pose est: est ce qu’il y a un retour d’information de la part de ce type de modules quand par exemple on appuie sur l’interrupteur pour allumer la lampe (retour d’état)?

    Merci de votre aide

    Répondre
  59. Fred

    Bonjour,
    Je débute dans le monde Rpi.. pour faire un peu de Domotique à la maison.
    Donc, je me demandais si l’on peut (assez) facilement substituer le module rfxtrx433e « http://www.domadoo.fr/fr/interface-domotique/2561-rfxcom-interface-rfxtrx433e-usb-avec-recepteur-et-emetteur-43392mhz-compatible-somfy-rts.html » (que je trouve plutôt très onéreux) par de simples module RX/TX 432.92 dont il est question dans ce blog super sympa…
    Il me semble que le rfxtrx433e gère directement les différents protocoles de communication qu’il faut donc ‘générer’ avec notre Rpi si l’on prend des modules basiques à 3€ 6 sous… <3
    Je ne suis pas un champion du codage !!!
    Est-ce que je me trompe ?

    Répondre
    1. Idleman Auteur de l’article

      Aucune idée il faut regarder dans la doc du rfxtrx433e si il gère le protocole home easy que nous simulons dans notre tuto :)

      Répondre
  60. seb

    Hello

    Moi J’aifais le branchement avec deux recepteur 433 (mem model) et meme sans rien emettre , la led brancher sur data s’allume ?????

    :(
    au voltmetre il ya des inpulsion d’environ 2 Volt

    Qu’en pensez vous ??

    sinon super tuto

    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Xo ^_^ :siffle: :p :-( :evil: oO :) T_T <3 :D more »